Goto main content

Explosion à Freetown : HI lance l’aide aux victimes

Réadaptation Urgence
Sierra Leone

Le 5 novembre, une explosion a fait plus de 100 morts en Sierra Leone. Après avoir réalisé une première évaluation des besoins, Humanité & Inclusion (HI) lance de nouveaux projets pour venir en aide aux victimes.

L’équipe se mobilise pour venir en aide aux victimes de l’explosion à Freetown, 2021.

L’équipe se mobilise pour venir en aide aux victimes de l’explosion à Freetown, 2021. | © Alimamy Bangura / HI

L’équipe de Humanité & Inclusion (HI) a initié un projet pour venir en aide aux victimes de l’explosion. Axé notamment sur la réadaptation et le soutien psycho-social, il sera mené en partenariat avec d’autres associations et avec la mairie de Freetown. Les actions vont être lancées dans les prochains jours.

Des activités de réadaptation et de soutien psycho-social


Outre les premiers secours, les besoins se font ressentir en soutien psycho-social. En effet, après un tel événement traumatique, il faut accompagner les victimes et leur famille pour les aider à surmonter la douleur et les conséquences de l’accident. « Dans la situation actuelle, il est nécessaire de soutenir les victimes directes et indirectes de la catastrophe. Le soutien psycho-social et les activités de réadaptation sont notre priorité. Les actions lancées par HI aideront les victimes à surmonter la catastrophe et à faire preuve de résilience. », Pauline Ducos, directrice de HI en Sierra Leone. « Les travailleurs sociaux de notre partenaire iront à la rencontre de chaque victime et de leur famille pour les écouter et les orienter vers des services spécialisés en cas de besoin. »

Par ailleurs, il est nécessaire de développer des activités de réadaptation ciblées. En effet, les personnes victimes de brûlures risquent de développer des contractions musculaires ou des difficultés de mouvement. Or, les physiothérapeutes en Sierra Leone manquent d’expertise médicale pour soigner les grands brulés.

Les activités engagées par HI seront notamment les suivantes :

  • Activités psycho-sociales : assistance individuelle, assistance de groupe, versement du salaire des employés psycho-sociaux.
  • Activités de réadaptation pour les personnes brûlées : sessions de physiothérapie, suivi des patients, prise en charge du coût des transports.
  • Formations organisées avec le personnel de santé.

L’aide aux personnes les plus vulnérables


Les équipes de HI étaient présentes sur place lors de l’explosion à Freetown. Elles ont mené une évaluation des besoins dès les premières heures suivant la catastrophe. Parmi les victimes, certains groupes sont plus à risque : les enfants, les personnes âgées et les personnes vivant avec des maladies chroniques.

Les opérations de soutien qui seront lancées par HI visent à venir en appui aux près de 200 victimes de l’explosion, aux familles des 144 personnes décédées, aux 1 172 membres de la communauté touchés indirectement ainsi qu’à une cinquantaine de professionnels de santé.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »
© Shumon Ahmed/HI
Droits Réadaptation Santé Urgence

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »

Aujourd'hui, Cox's Bazar abrite près d'un million de réfugiés Rohingyas. 12% de ces apatrides sont des personnes handicapées.

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.