Goto main content

L’engagement de HI contre les violences faites aux filles et femmes handicapées : entrevue avec Corinne Gillet

Inclusion
International

Jusqu'au 10 décembre 2019 a lieu la campagne internationale annuelle des "16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes". À cette occasion, Corinne Gillet, Chargée de mission Handicap, genre et âge, nous explique comment HI, en tant qu’organisation, s’assure que personne ne soit laissé de côté.

Projet PIASO géré par HI au Rwanda

Projet PIASO géré par HI au Rwanda | © Neil Thomas/HI

Notre organisation s’est dotée d’une politique institutionnelle « Age, Genre et Handicap»qui nous engage à considérer systématiquement dans nos actions le handicap, le genre et l’âge comme de possibles facteurs d’exclusion ou de vulnérabilité. A travers cette politique, nous nous donnons les moyens pour que les femmes, les hommes, les filles et les garçons, avec ou sans handicap, soient considérés et aient accès, à égalité avec les autres, au bénéfice de nos actions. Cela traduit au plus haut niveau la façon dont HI contribue au « Leave No One Behind/Ne laisser personne de côté »,  slogan fondateur de l'Agenda 2030 de développement durable.


Dans ce but, nous avons défini 4 principes directeurs ; participation, égalité et non-discrimination, accessibilité et protection de nos bénéficiaires. Et nous avons adopté une approche à deux facettes : d’un côté, être sensible au handicap, au genre, et à l’âge dans tous les domaines d’activité de l’organisation et de l’autre, être transformatif chaque fois que c’est possible pour parvenir à une inclusion effective.


Egalité et non-discrimination. Nous nous engageons à porter une attention systématique aux inégalités liées au handicap, au genre et à l’âge et à la manière dont elles interagissent avec d’autres facteurs générateurs d’inégalité (orientation sexuelle, statut socioéconomique, situation géographique, origine ethnique...). Ceci permettra aux personnes discriminées, sur la base de ces facteurs, de bénéficier de nos actions sur la base de l’égalité avec les autres. Par ailleurs, dans la mesure où nous nous dotons de grilles d’analyse plus fines des situations d’exclusion et des relations de pouvoirs qui les construisent, nous aurons une meilleure capacité à anticiper les abus de pouvoir qui sont à l’origine de beaucoup de violences.


La participation, un principe clé. Il nous engage à impliquer les garçons, filles, femmes et hommes de groupes d’âge différents (enfants et personnes âgées) – dont des personnes vivant avec des handicaps différents –, dans la conception, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de nos actions.


La protection, autre principe fondamental. La Politique Handicap, Genre et Âge a été développée en cohérence avec les politiques et directives institutionnelles de notre association, notamment la «politique de protection de l’enfance » (PPE) et la « politique de protection des bénéficiaires contre l’exploitation, les abus et le harcèlement sexuels (PEAHS). A travers ces politiques, nous affirmons notre détermination à lutter contre l'exploitation, les abus et le harcèlement sexuels des enfants et des adultes bénéficiant de l'intervention de HI ou impactés par celle-ci et à mettre en œuvre des mesures pour réduire les risques dans ses programmes.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 80 États ont adopté un accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, lors de la conférence de Dublin, le 18 novembre 2022.

Éducation inclusive aujourd'hui pour un avenir inclusif demain !
© M. Maimuna / HI
Inclusion

Éducation inclusive aujourd'hui pour un avenir inclusif demain !

Patrick, 12 ans, bénéficie d'un apprentissage numérique dans le camp de réfugiés de Kakuma. Grâce à des supports accessibles et adaptés, il est prêt à atteindre tous ses objectifs professionnels.