Go to main content

Guinée-Bissau

La Guinée-Bissau fait partie du programme régional Afrique Cap Ouest. HI y a mené des projets d’éducation inclusive jusqu’en mars 2022 pour que les enfants handicapés aient accès à l'éducation. L’association conserve une présence dans le pays en vue de développer de nouveaux projets et des partenariats stratégiques.

Groupe d'enfants à l'école en Guinée Bissau

Groupe d'enfants à l'école en Guinée Bissau | © M.Moreiras / HI

Actions en cours

HI est intervenue en Guinée-Bissau entre 2000 et 2006. Ses premières actions ont été menées dans les domaines de la réadaptation fonctionnelle avec la création d’un centre orthopédique, de l’insertion économique des personnes handicapées et dans la lutte contre les mines et les restes explosifs de guerre. Courant 2015, HI a repris ses activités en Guinée-Bissau, notamment dans le domaine de l’appui à la société civile, l’éducation inclusive, et du VIH et handicap.

Entre 2020 et 2022, HI a œuvré pour assurer l'accès des enfants handicapés à l'éducation au niveau national, en soutenant la création d’une Direction Générale de l’Éducation Inclusive. L’association a également travaillé à améliorer l’accessibilité des cantines scolaires et a mené des actions de sensibilisation autour des questions du handicap. HI a travaillé dans les régions de Bissau, Cacheu, Oio, Bafatá et Biombo.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte des interventions de HI en Guinée Bisseau

La Guinée Bissau est l’un des pays les plus pauvres du monde. Marqué par une instabilité chronique, il fait face à de nombreux défis.

La Guinée-Bissau est un pays d’Afrique de l’Ouest, baigné par l’océan Atlantique, limité au Nord par le Sénégal, à l’Est et au Sud par la République de Guinée. La Guinée-Bissau s’étend sur 36 120 km2, 28 000 km2 de terre et 8 120 km2 de mer. Les principales villes sont Bissau (la capitale), Cacheu, Bafata et Gabu.

L’économie bissau-guinéenne est fortement perturbée par l’instabilité politique. Les moteurs de croissance se concentrent sur le secteur agricole vivrier et la production de noix de cajou, qui demeure la pierre angulaire de l’économie. Cette concentration économique a des répercussions directes sur les plus pauvres, en termes d’inclusion et de sécurité alimentaire.

En raison du passé conflictuel de la Guinée-Bissau, un nombre important d’armes circule dans le pays et il est considéré que chaque foyer bissau-guinéen possède au moins une arme à feu. Des initiatives visant la réduction de ses armes ont été entreprises mais n’ont pas encore donné de résultats probants.

La Guinée Bissau pourrait faire face à des risques naturels liés aux inondations dans les bas-fonds, pouvant réduire la surface des zones servant à la culture du riz et au maraichage. Les cultures de la mangrove sont également menacées par la montée du niveau de la mer et le manque de digues anti-sel. Le pays, qui tire une bonne partie de sa richesse de la culture de l’anacarde, pourrait voir ses rendements baisser à cause des risques phytosanitaires et de la diminution des terres cultivables provoquée par le changement climatique.

Nombre de personnels de HI : 3

Date d’ouverture du programme : 2000

Nos actions par pays