Goto main content

EN | FR

Coronavirus :
protéger les plus fragiles

La situation globale

La pandémie de coronavirus s’étend aux pays déjà affectés par la pauvreté, les conflits ou les catastrophes naturelles. Plusieurs centaines de milliers de cas sont déjà confirmés dans le monde dans quelque 175 pays et territoires.

Pour ces pays dont les infrastructures sanitaires sont déjà mises à mal par les situations de conflits ou par la très grande pauvreté, l’impact de l’épidémie sur les populations va être dramatique. De même, pour les pays tels que le Kenya, le Bangladesh ou le Liban dans lesquels d’immenses camps de réfugiés sont des lieux de promiscuité ou la propagation du virus risque d’être rapide et particulièrement meurtrière.

L'impact sur les missions de HI

À ce jour, 94 % des 55 pays où intervient Humanité & lnclusion sont touchés.

En Afrique, en Amérique Latine, en Asie du Sud et du Sud-Est, au Moyen-Orient... il est primordial d’empêcher une propagation incontrôlée de la pandémie, mais il faut agir maintenant, même si le nombre de cas officiellement identifiés est encore faible dans nombre de ces pays. C’est pourquoi nos équipes sont auprès de nos bénéficiaires partout où cela reste possible, adaptant leurs modalités d’intervention pour stopper la progression et protéger un maximum de personnes.

Sur le terrain, partout où c’est possible, les équipes de Humanité & lnclusion adaptent leurs activités pour lutter contre la propagation du coronavirus. Les modalités d’intervention sont revues et de nouveaux projets sont créés. Mot d’ordre : protéger du virus et agir sur les effets de la crise, avec une attention particulière pour les personnes handicapées, âgées ou isolées, les enfants et les femmes.

Vous pouvez aider

La Covid-19 dans le monde

44

nombre de pays touchés où HI intervient

233

nombre de projets de HI en réponse (partielle ou complète) à la Covid-19

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Je suis heureux de pouvoir me tenir debout. »
© HI
Réadaptation Santé

« Je suis heureux de pouvoir me tenir debout. »

Rashid a fui le Congo avec sa famille en 2018. Il vit désormais au camp de réfugiés de Kakuma, au Kenya, HI a soigné son handicap.

« Si ce n'est pas moi, alors qui ? »
© HI
Réadaptation Santé Urgence

« Si ce n'est pas moi, alors qui ? »

Rostyk, assistant en kinésithérapie de HI, travaille à l'amélioration des soins de réadaptation en Ukraine.

HI participe à une ligne d'assistance téléphonique pour la santé mentale en Ukraine
© HI
Santé Urgence

HI participe à une ligne d'assistance téléphonique pour la santé mentale en Ukraine

La ligne d'assistance téléphonique permet aux populations touchées par la guerre d'accéder à des services de soutien psychosocial à tout moment, en tout lieu.