Goto main content

"Notre objectif est de minimiser l'impact des catastrophes"

Prévention Urgence
International

Avec l'augmentation des catastrophes naturelles, Jennifer M'Vouama, chargée de plaidoyer pour la réduction des risques de catastrophes à Humanité & Inclusion (HI), explique le besoin pour inclusion dans la réponse des ONG.

Maison détruite par le typhon Goni (Rolly) aux Philippines, 2020

Maison détruite par le typhon Goni (Rolly) aux Philippines, 2020 | © HI- Archives

L'équipe de réduction des risques de catastrophes de HI travaille avec des communautés et des individus marginalisés, y compris des personnes handicapées, pour renforcer leur résilience face aux risques de catastrophes, tels que les inondations, les cyclones, les sécheresses ou les tremblements de terre. Notre objectif global est de minimiser l'impact que ces catastrophes peuvent avoir sur leur vie et leurs moyens de subsistance et de promouvoir des mécanismes d'adaptation qui favorisent le rétablissement. Nous les aidons à identifier et à analyser les impacts que ces catastrophes peuvent avoir sur leur vie, leurs moyens de subsistance, leurs habitats et leur bien-être. Ensuite, nous les aidons à développer des plans réduction des risques et de préparation aux situations d'urgence, qui les protégeront contre les impacts les plus négatives de ces catastrophes.

La réduction des risques et le mandat HI

Le mandat de HI consiste véritablement à travailler aux côtés des populations et des groupes les plus à risque, y compris les personnes handicapées, pour répondre à leurs besoins essentiels et promouvoir leurs droits dans des situations de pauvreté, de conflit et de catastrophe. Les personnes handicapées sont particulièrement vulnérables en cas de catastrophe. Par exemple, une femme âgée à mobilité réduite rencontrera des difficultés pratiques pour évacuer une zone susceptible d'être inondée, ou menacée par un cyclone ou un ouragan. Cette personne aura besoin d'un soutien et d'une assistance spécifique pour évacuer sa maison et rejoindre un abri sécurisé, où une aide humanitaire lui sera fournie. Trop souvent, nous constatons que les personnes handicapées ne sont pas suffisamment accompagnées. Les plans de secours ont tendance à ne pas les inclure et elles sont donc laissées pour compte lorsqu'une catastrophe se produit.

Nos actions

Sur le terrain, nos efforts de réduction des risques de catastrophe sont axés sur des activités clés, notamment la prévention et l’atténuation des risques, la préparation aux catastrophes et l'action précoce. Pour atténuer les risques, nous contribuons à renforcer les maisons et les infrastructures communautaires pour les rendre plus résistantes aux chocs. Nous menons également des activités de sensibilisation aux risques au sein des communautés afin de nous assurer que tous leurs membres soient suffisamment informés. Concernant la préparation aux catastrophes, nous élaborons des plans d'urgence avec les communautés pour gérer leurs ressources. Nous aidons à constituer des stocks de matériel de premiers secours et d'aides à la mobilité pour faciliter les évacuations. Nous identifions des chemins d'évacuation sûrs pour la population ainsi que des abris collectifs dont nous garantissons l’accessibilité. Lorsqu'une catastrophe survient, nous pouvons aider à l'évacuation préventive des personnes et de leurs biens. Enfin, nous effectuons des exercices de simulation pour tester et améliorer continuellement notre approche.

Le rôle du changement climatique

L'une des conséquences les plus visibles du changement climatique est l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des événements météorologiques et climatiques extrêmes. Inondations, canicules, cyclones, tous ces phénomènes sont beaucoup plus fréquents, plus intenses, et beaucoup plus violents. Pour les populations que nous accompagnons dans le monde et qui sont déjà vulnérables à la pauvreté et à l'exclusion, cela signifie une vulnérabilité accrue et des difficultés supplémentaires pour parvenir à un niveau de développement durable.

L'inclusion dans la réponse globale

HI travaille avec plusieurs partenaires techniques, financiers et institutionnels dans le cadre de ses activités. Par exemple, nous assistons très souvent les ONG partenaires dans leur action de réduction des risques de catastrophes, en apportant notre expertise sur les sujets liés à l'inclusion et à l’analyse de la vulnérabilité aux catastrophes. HI a une capacité unique d'analyse des différents impacts qu'une catastrophe aura sur un individu, en fonction de plusieurs facteurs tels que le handicap, le sexe, l'âge, l'ethnie, etc. Tout le monde ne vit pas une catastrophe de la même manière, les réponses doivent donc être adaptées et tenir compte de ces différences.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 80 États ont adopté un accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, lors de la conférence de Dublin, le 18 novembre 2022.

« Les inondations ont détruit tous nos biens ».
© HI
Urgence

« Les inondations ont détruit tous nos biens ».

Suite aux inondations au Pakistan, HI fournit 2000 kits de fournitures d'urgence aux familles les plus vulnérables.