Goto main content

Abdel, victime d’une mine antipersonnel : « ma vie a changé grâce à la prothèse »

Mines et autres armes Réadaptation
Yémen

Abdel a 16 ans lorsqu’il marche sur une mine qui explose et lui arrache la jambe. HI lui vient en aide dans sa reconstruction.

Abdel avec un kinésithérapeute de Hi lors d'une session de suivie de sa prothèse

Abdel avec un kinésithérapeute de Hi lors d'une session de suivie de sa prothèse | © HI

L’accident d’Abdel

Abdel et son ami travaillent dans le champ d’une ferme lorsqu’une mine antipersonnel explose sur son ami. Ne connaissant pas les risques des mines antipersonnel (notamment le fait que les mines sont très souvent disposées par groupe), Abdel court vers lui pour lui porter secours. Mais il marche également sur une mine qui lui arrache la jambe.
Il est conduit à l’hôpital de Sanaa pour se faire amputer de la jambe droite.

Une aide précieuse

L’équipe de réadaptation de HI lui fournit dans un premier temps une paire de béquilles pour qu’il puisse marcher. Abdel effectue des séances de préparation à la pause de prothèse. Il effectue ensuite des séances de réadaptation pendant lesquelles Abdel s’entraine à marcher.
Comme il habite loin du centre de réadaptation, HI assure son transport ainsi que son hébergement pour faciliter sa prise en charge et son rétablissement.
Abdel reçoit également un soutien financier pour subvenir à ses besoins.

Abdel retrouve son indépendance

Grâce au soutien de HI, Abdel peut désormais marcher avec sa prothèse et être autonome. Il a retrouvé confiance en lui. Abdel travaille à nouveau avec son troupeau de moutons et de bovins.


« Ma vie a changé grâce à la prothèse, se réjouit Abdel. Je peux marcher, m'occuper de mes terres et de mes récoltes. Les gens qui ne savent pas que j’ai eu un accident ne remarquent pas que je porte une prothèse. »

La réadaptation au Yémen

HI intervient au Yémen dans 15 centres de réadaptation et hôpitaux. Depuis la trêve instaurée le 2 avril par les parties au conflit, et qui a pris fin le 2 octobre dernier, le nombre de patients a diminué de moitié. Avant la trêve, presqu’un quart des bénéficiaires HI était des blessés de guerre contre 14% depuis la trêve.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 80 États ont adopté un accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, lors de la conférence de Dublin, le 18 novembre 2022.

Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé
© J. M. Vargas / HI
Mines et autres armes

Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé

Marta Quintero travaille depuis 7 ans sur les opérations de déminage de HI en Colombie. Elle œuvre pour l’avenir de son pays grâce à une détermination sans faille, fruit de son histoire personnelle.