Goto main content

Aider les personnes sans domicile à faire face au Covid-19

Prévention Santé
Togo

Environ 15 000 personnes vivent dans les rues de Lomé, au Togo. HI a mené un projet pour les aider à faire face à la pandémie de coronavirus.

Sensibilisation flash-mob dans un marché

Sensibilisation flash-mob dans un marché | © HI

La crise du Covid-19 a aggravé la situation des populations vulnérables, au premier rang desquelles les personnes vivant dans la rue. Les confinements et les mesures de distanciation sociale les ont privées de l’aide du reste de la population. Elles se sont retrouvées davantage isolées tandis que la précarité et la malnutrition ont augmenté.

Promotion des gestes barrières

À Lomé et dans la ville de Sanvee Condji, les équipes de HI ont effectué des maraudes pour limiter la propagation du virus. Entre avril et février 2022, plusieurs actions ont été mises en place :

  • Les personnes vivant dans la rue n’ont souvent pas accès à un point d’eau. Pour promouvoir les mesures d’hygiène, HI a mis en service des douches publiques, grâce auxquelles plus de 80 000 douches ont été prises. Chaque jour, en moyenne 210 personnes en bénéficiaient.
  • Grâce à des séances de sensibilisation, près de 16 000 personnes de la rue ont été formées aux mesures barrières et de protection contre le coronavirus.
  • 1 000 affiches de sensibilisation aux mesures barrières et à la vaccination ont été produites et distribuées.
  • Plus de 25 000 masques de protection et 15 000 flacons de gel hydro-alcoolique ont été distribués au cours des maraudes. Le gel hydro-alcoolique est très demandé par ces populations, car il permet de suppléer au lavage de mains, rendu difficile par le manque d’accès à l’eau.
  • Plus de 8 000 kits d’hygiène ont été distribués, comprenant notamment du gel hydro-alcoolique, des masques de protection, du dentifrice, une brosse à dent, du savon et une éponge, ainsi que des serviettes hygiéniques pour les femmes.
  • Environ 100 pairs éducateurs ont été formés. Ils relaient les bonnes pratiques et les mesures de sensibilisation auprès des populations de rue.
  • Près de 1 000 personnes ont été vaccinées.

Un soutien médical et psychologique

Deux équipes de veille sanitaire, composées chacune d’un infirmier, d’un psychologue et d’une sage-femme, ont été déployées la nuit à Lomé. Elles ont offert des soins médicaux et psychosociaux à plus de 15 000 personnes. Les affections médicales ont été traitées directement sur place lorsque cela était possible : maux de tête, plaies, irritations, paludisme, infections sexuellement transmissibles, etc. Ainsi, plus de 8 500 personnes ont eu accès à des soins de santé, entre avril 2021 et février 2022.

Par ailleurs, au cours des maraudes organisées par HI, plus de 4 500 personnes ont bénéficié d’un soutien psychosocial. En effet, les bénéficiaires ressentent le besoin de parler de leurs mauvaises expériences passées et de leur quotidien de la rue.

« On leur fournit un soutien psy, parce que c’est une couche de la population qui se sent vulnérable et délaissée. Ils se sentent beaucoup plus valorisés lorsque l’on rapproche d’eux des services spécialisés, qui leur sont la plupart du temps inaccessibles. C’est aussi la mission de HI, de redonner espoir à des populations qui se sentent oubliées. », explique Issa Afo, psychologue chez HI.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Au Togo, HI aide les jumeaux Yentougle et Yenhame à aller à l’école
© HI
Droits Inclusion

Au Togo, HI aide les jumeaux Yentougle et Yenhame à aller à l’école

Yentougle et Yenhame, 13 ans, sont jumeaux. Ils sont tous les deux handicapés visuels. Grâce à HI, ils bénéficient d’un accompagnement sur-mesure qui leur permet de poursuivre leur cursus scolaire

« Je suis heureux de pouvoir me tenir debout. »
© HI
Réadaptation Santé

« Je suis heureux de pouvoir me tenir debout. »

Rashid a fui le Congo avec sa famille en 2018. Il vit désormais au camp de réfugiés de Kakuma, au Kenya, HI a soigné son handicap.

Il faut développer l’agriculture locale pour faire face à la crise alimentaire
© HI
Prévention

Il faut développer l’agriculture locale pour faire face à la crise alimentaire

Dans le Kasaï central, HI met en œuvre des projets d’agroécologie, pour aider les communautés à faire face à la crise alimentaire qui les menace.