Accès direct au contenu

Après 2 ans de tests de drones, HI dit au revoir au Tchad

Mines et autres armes
International Tchad

En mars dernier, Humanité & Inclusion (HI) a terminé ses expérimentations de drones démarrées il y a 2 ans dans le Nord du Tchad avec ses partenaires Mobility Robotics et FlyingLabs Côte d'Ivoire.

HI et son partenaire Mobility Robotics effectuent des tests de drones lors d'opérations de déminage dans le nord du Tchad.

HI et son partenaire Mobility Robotics effectuent des tests de drones lors d'opérations de déminage dans le nord du Tchad. | © John Fardoulis / HI

Pour la première fois dans l'histoire du déminage humanitaire, des vols de drones ont été effectués en conditions réelles, conjointement à des opérations de déminage.

Pendant deux ans, HI a testé des drones pour cartographier et inspecter des zones dangereuses. Nous avons capturé des photos et des vidéos à distance pour aider les démineurs à vérifier des endroits inaccessibles et à identifier les dangers à la surface. Nous avons créé des cartes haute résolution pour étudier les signes de contamination tels que les cratères ou les traces d'accidents de mines antipersonnel impliquant des animaux ou des véhicules.

Nous avons réalisé une première mondiale en utilisant un capteur thermique embarqué sur un petit drone pour localiser les mines antipersonnel et antivéhicules enterrées dans des champs de mines dans le désert.

Tout au long de ces deux ans d’expérience, les distances, les dangers de la route, la chaleur extrême (jusqu'à 51°C), les tempêtes de sable, les difficultés liées à la nourriture et à l'eau, les scorpions, la présence des mines et des engins explosifs ont fait partie des défis quotidiens de nos équipes.

En deux ans:

  • Nous avons mené plus de 100 missions de drones dans 65 endroits.
  • Les déplacements vers les zones dangereuses depuis la base ont duré entre 30 minutes et 1,5 jour.
  • Plus de 35 polygones et 30 km linéaires de champs de mines ont été cartographiés.
  • Plus de 2500 mines ont été localisées à l'aide du capteur thermique.
  • Nous avons passé des dizaines de nuits dans le désert sous les étoiles.
  • 6 démineurs tchadiens ont été formés à l'utilisation de petits drones.


Nous tenons à remercier les donateurs, la Direction générale du développement belge et l'Union européenne, ainsi que le personnel du Haut-Commissariat national de déminage au Tchad pour avoir rendu possible ce projet innovant.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 80 États ont adopté un accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, lors de la conférence de Dublin, le 18 novembre 2022.

Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé
© J. M. Vargas / HI
Mines et autres armes

Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé

Marta Quintero travaille depuis 7 ans sur les opérations de déminage de HI en Colombie. Elle œuvre pour l’avenir de son pays grâce à une détermination sans faille, fruit de son histoire personnelle.