Goto main content

HI aide Moustafa, âgé de 87 ans, déplacé par les violences

Urgence
Liban

HI aide Moustafa, âgé de 87 ans, qui a fui les violences à la frontière avec Israël.

Moustafa Al Sweid, âgé de 87 ans, refugié dans une école avec un de ses fils et sa belle-fille à Tyr. Décembre 2023.

Moustafa Al Sweid, âgé de 87 ans, refugié dans une école avec un de ses fils et sa belle-fille à Tyr. Décembre 2023. | © HI

Depuis le début de l'escalade des violences entre le Hamas et Israël, le Sud du Liban est en proie à des tensions croissantes qui ont conduit à l'évacuation de près de 60 000 personnes. C'est le cas de Moustafa Al Sweid, âgé de 87 ans, originaire du village de Dhayra, à la frontière Israélo-libanaise.

Trouver un refuge sûr

Moustafa et sa femme vivaient avec la famille de leur fils à Dhayra, à la frontière avec Israël. Tous ont été forcés de quitter leur village à cause des bombardements qui ont détruit leur maison. Son fils travaillait dans les champs. Ils vivaient très modestement. Ils sont maintenant sans revenu et sans toit.

Dans un premier temps, toute la famille a rejoint le village de Saadiyat, près de Beyrouth, où vit un autre fils de Moustafa. Mais sa maison n'était pas assez grande et il n’avait pas les moyens de soutenir toute la famille. Moustafa, son fils et sa belle-fille ont donc trouvé refuge dans une école à Tyr, aménagée en camp d'accueil pour les déplacés, tandis que sa femme, invalide à cause d’une fracture à la hanche, est restée à Saadiyat.

Redonner de l’indépendance à Moustafa

La petite famille vit maintenant dans une salle de classe, dans des conditions rudimentaires. Les toilettes de l'école sont situées à une certaine distance, un peu trop loin pour Moustafa qui a besoin de son fils pour s'y rendre.

HI a fourni à Moustafa une chaise de toilette, ce qui lui facilite grandement la vie et le rend plus autonome. Sa femme a été prise en charge par une équipe de rééducation de HI, à Beyrouth, qui fournit des soins adaptés à son problème de hanche.

Le cas de Moustafa met en lumière la vulnérabilité des personnes âgées en situation de crise. L'aide apportée par des organisations comme HI joue un rôle crucial pour réduire leurs difficultés.

HI agit au Sud du Liban

Face à l’urgence dans la région, HI vient en aide aux populations déplacées :

  • En mettant à disposition des aides à la mobilité (béquilles, fauteuils roulants, etc.) pour distribution par nos partenaires ;
  • En formant des volontaires de la sécurité civile libanaise à l’inclusion des personnes handicapées dans l’évacuation et la prise en charge des déplacés ;
  • En formant au soutien psychologique les organisations qui aident les déplacés ;
  • En formant les kinésithérapeutes à la réadaptation d’urgence en partenariat avec l’ordre des kinésithérapeutes libanais et le Comité international de la Croix-Rouge ;
  • En mettant en place des sessions d’éducation aux risques des restes explosifs et de préparation aux conflits.

HI remercie le Start Network et le ministère des Affaires étrangères du Luxembourg pour le soutien apporté aux activités de HI dans le Sud du Liban.

Appel au cessez-le-feu

HI appelle toutes les parties au conflit à cesser d'utiliser des armes explosives dans les zones densément peuplées telles qu'Israël et les Territoires palestiniens occupés. HI soutient également #CeasefireNow, un appel ouvert à un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza et en Israël afin d'éviter une catastrophe humanitaire et de nouvelles pertes de vies innocentes, et de garantir que l'aide humanitaire puisse être acheminée rapidement et en toute sécurité.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Nous voulons vivre en sécurité, en paix et libres : l’appel de Jean, déplacé au Nord-Kivu
© S. Lazzarino / HI
Réadaptation Urgence

Nous voulons vivre en sécurité, en paix et libres : l’appel de Jean, déplacé au Nord-Kivu

Plus de 2,7 millions de personnes ont été déplacées par la crise au Nord-Kivu ; dans les sites de déplacés près de Goma, les besoins sont criants. Jean Bahati, 60 ans témoigne.

Au milieu des affrontements qui secouent le Nord-Kivu, Diela apprend à marcher
© S. Lazzarino / HI
Réadaptation Urgence

Au milieu des affrontements qui secouent le Nord-Kivu, Diela apprend à marcher

Maria et Diela sont arrivées au camp de déplacés de Bulengo en février 2024. La petite de 2 ans avait des retards de développement, qu’elle commence à rattraper grâce à un accompagnement spécialisé.

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »
© Shumon Ahmed/HI
Droits Réadaptation Santé Urgence

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »

Aujourd'hui, Cox's Bazar abrite près d'un million de réfugiés Rohingyas. 12% de ces apatrides sont des personnes handicapées.