Goto main content

Hommage aux #femmeshumanitaires

Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés
International

En cette Journée humanitaire mondiale, nous mettons en lumière les femmes humanitaires qui consacrent leur vie à rendre le monde meilleur. Les femmes humanitaires avec Humanité et Inclusion s'engagent à faire du monde un espace plus sain, plus sûr, plus heureux et plus inclusif pour les personnes handicapées. Et pour cela, nous vous en sommes incroyablement reconnaissants ! Aujourd'hui, nous mettons en vedette certains de nos collègues inspirants du monde entier.

Wafa a eu la jambe gauche brisée lors d’un bombardement.

Wafa a eu la jambe gauche brisée lors d’un bombardement. | © Benoît Almeras/HI

Bharati au Népal

 

Bharati, an HI physical therapist, does exercises with Nishan, a beneficiary in Nepal.

© PRASIIT STHAPIT / HI

Il y a trois ans, Bharati a quitté son emploi à l'hôpital pour rejoindre le centre de réhabilitation communautaire d'Humanité & Inclusion au Népal. Aujourd'hui, elle travaille avec des bénéficiaires comme Nishan (photo ci-dessus), où elle offre des services de physiothérapie et d'appareillage orthopédique, ce qui lui permet de se tenir droit.


Saud en Jordanie

 

c_Benoit-Almeras_HI__Wafa_-an-HI-beneficary-in-Jordan-gives-Saud_-a-physical-therapist-with-HI-a-hug-square.jpg

© BENOIT ALMERAS / HI

Saud est physiothérapeute et travaille avec des réfugiés syriens en Jordanie. Grâce à des exercices de réadaptation, elle aide les civils qui ont été blessés lors d'un conflit à reprendre des forces - blessures autant physiques que mentales - afin qu'ils puissent se tenir debout.


Yeiny en Colombie

 

c_JM-Vargas_HI__Yeiny_-a-deminer-with-Humanity-_-Inclusion-in-Colombia_-searches-for-UXO-in-a-highly-contiminated-area-square.jpg

© JM VARGAS / HI

Les zones de conflit en Colombie sont jonchées de mines. Yeiny, 26 ans, fait quelque chose. Travaillant comme démineuse pour Humanité & Inclusion dans la Cordillère des Andes, elle s'est engagée à nettoyer les armes non explosées qui restent de la guerre et à assurer la sécurité de sa communauté.


Grace au Kenya

 

Grace, a physical therapist with HI, helps a baby with rehab exercises in Kenya's Kakuma refugee camp.

© NEIL THOMAS / HI

Cinq ans avant que cette photo ne soit prise, Grace, 23 ans, a été forcée de fuir le Sud-Soudan. Depuis, elle vit dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya. Humanité & Inclusion a rencontré Grace et l'a formée comme physiothérapeute. "Je ne veux plus jamais rien faire d'autre", dit-elle en souriant. Aujourd'hui, elle aide de nombreux enfants handicapés et peut soutenir financièrement ses six frères et sœurs.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 80 États ont adopté un accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, lors de la conférence de Dublin, le 18 novembre 2022.

Les enfants handicapés sont encore exclus de l’école
© J.McGeown / HI
Inclusion

Les enfants handicapés sont encore exclus de l’école

A l’occasion de la Journée mondiale de l'enfance le 20 novembre, HI rappelle que trop d'enfants sont exclus de l'école en raison de leur handicap.