Accès direct au contenu

Plus d’un million de migrants vénézueliens en Colombie : HI se prépare à intervenir

Urgence
Colombie

HI envisage une éventuelle intervention d’urgence afin de venir en aide aux Vénézuéliens réfugiés en Colombie.

HI évalue les besoins des migrants vénézueliens réfugiés en Colombie

HI évalue les besoins des migrants vénézueliens réfugiés en Colombie | © HI

Depuis 2013, le Venezuela fait face à une sévère crise économique, politique et sociale. Au moins 3.4 millions de Vénézuéliens ont fui à travers le monde, dont 2.7 millions vers les pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Parmi eux, un million de personnes sont réfugiées en Colombie, selon les Nations unies[1]. Ces derniers mois, face à la crise, des dizaines de milliers de Vénézuéliens ont fui dans les pays voisins.

Présente en Colombie depuis 1998, HI avait déjà évalué les besoins des vénézuéliens en Colombie, à Cucuta, en 2017. Plus récemment, en novembre 2018, HI a évalué les besoins des migrants à La Guajira, point d’entrée au nord du pays, en collaboration avec l’ONG DRC.

L’association prépare actuellement une éventuelle intervention d’urgence, en collaboration avec DRC et Pastoral Social (Caritas Colombie), qui comprendrait les activités suivantes :

  • soutien psychosocial pour aider les migrants vénézuéliens à surmonter leurs traumatismes
  • soins de réadaptation destinés aux plus vulnérables (personnes handicapées, âgées, indigènes, etc.)
  • soutien technique (formations, etc.) apporté aux organisations de réadaptation locales afin qu’elles puissent prendre en charge les réfugiés et les migrants qui en ont besoin
  • promotion de la cohésion sociale et coexistence pacifique entre les différentes communautés

Ces activités seraient menées dans les zones de La Guajira, Arauca, Atlántico (Baranquilla) et Vichada (Puerto Carreno). Par la suite, HI viserait à intervenir dans les zones urbaines (Bogota, Medellín, Cali). HI poursuit également une veille relative à la situation en Equateur, en Bolivie et au Pérou.

[1] https://news.un.org/fr/story/2019/02/1036991

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »
© Shumon Ahmed/HI
Droits Réadaptation Santé Urgence

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »

Aujourd'hui, Cox's Bazar abrite près d'un million de réfugiés Rohingyas. 12% de ces apatrides sont des personnes handicapées.

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.