Goto main content

Prabin reçoit sa nouvelle prothèse

Inclusion Réadaptation
Népal

Prabin, 6 ans, vit avec ses parents dans le sud-est du Népal. Né sans la partie inférieure de la jambe droite, sa prothèse a changé sa vie. Mais il grandit vite et il est temps de la remplacer !

Ambika, orthoprothésiste, équipe Prabin d'une nouvelle prothèse.

Ambika, orthoprothésiste, équipe Prabin d'une nouvelle prothèse. | © A.Thapa / HI

« Prabin était le plus jeune enfant accompagné au centre »

Prabin et Ambika se réjouissent après la pose de la nouvelle prothèse. © A.Thapa / HIAprès avoir passé des mois à s'inquiéter pour l'avenir de leur fils, la famille de Prabin a retrouvé espoir lorsqu'un travailleur social les a recommandés au centre de réadaptation communautaire soutenu par HI, à Biratnagar. C'est là qu'ils ont rencontré Ambika Sharma, orthoprothésiste, qui a noué avec le garçon une amitié durable.

Ambika se rappelle encore de sa première rencontre avec la famille.

« Prabin n'avait qu'un an lorsque je l'ai rencontré pour la première fois. Il était le plus jeune enfant que nous ayons accompagné au centre. »

Fabriquer une jambe pour un si jeune enfant n'a pas été une mince affaire. Mais Ambika a persévéré jusqu'à pouvoir équiper Prabin de sa première prothèse.

« De même qu’ils deviennent trop grands pour leurs chemises, ils deviennent trop grands pour leur prothèse »

Prabin essaie sa nouvelle prothèse. © A.Thapa / HIAujourd'hui, Prabin a 6 ans et il est revenu au centre pour recevoir une toute nouvelle prothèse. C’est déjà la quatrième de sa vie. Son ancienne prothèse a été réajustée plusieurs fois mais elle est désormais vraiment devenue trop petite.

Prabin est aussi venu pour revoir son amie Ambika. Au fil des ans, ils sont devenus très proches.

« La croissance est un élément essentiel dans l’appareillage des enfants », explique Ambika. « Au fur et à mesure que leur corps change, leur prothèse doit être modifiée ou renouvelée pour qu’elle reste adaptée. De la même manière qu'ils deviennent trop grands pour leurs chemises, leurs pantalons et leurs chaussures, ils deviennent trop grands pour leur prothèse. »

Prabin est impatient d'essayer sa nouvelle jambe mais quand Ambika l'enfile pour la première fois, elle est légèrement trop grande. L’orthoprothésiste doit encore l'ajuster plusieurs fois pour qu'elle soit parfaitement adaptée.

Prabin essaie sa nouvelle prothèse. © A.Thapa / HIUne fois la nouvelle jambe ajustée, Ambika et Prabin peuvent l'essayer avec une nouvelle paire de chaussures. Ils jouent à un jeu qu'ils ont déjà pratiqué à plusieurs reprises : talon haut, talon bas, petites foulées, grandes foulées.

Ambika doit ralentir un Prabin enthousiaste pour s'assurer qu'aucun autre ajustement n'est nécessaire. Cette fois, c’est la bonne.

Prabin est fin prêt pour une nouvelle année… jusqu’à ce que cette prothèse ne finisse par s’user à cause de son énergie débordante !

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Tenir sur ses deux jambes : plus facile à dire qu'à faire
© S. Wohlfahrt / HI
Réadaptation

Tenir sur ses deux jambes : plus facile à dire qu'à faire

Longini a neuf ans, il vit au Rwanda et a deux prothèses toutes neuves. Sa nouvelle paire de jambes inférieures était enfin prête au début du mois de novembre 2021. Longini a dû attendre un an et demi pour les recevoir, et le COVID-19 en est largement responsable ...

Noor, marcher pour réapprendre à vivre
© A. Rahhal / HI
Réadaptation Urgence

Noor, marcher pour réapprendre à vivre

Noor, 3 ans, fait partie des survivants du séisme qui a frappé la Turquie et le Nord-Ouest syrien en février 2023. Humanité & Inclusion accompagne cette petite fille pleine de vie sur le chemin de la résilience.

« Nous avons besoin de deux fois plus de fournitures »
HI
Réadaptation Santé Urgence

« Nous avons besoin de deux fois plus de fournitures »

L’infirmière Wala soigne les personnes chez elles et dans les camps de déplacés. Elle parle de sa vie, de son travail et de la situation à Gaza.