Aller au contenu principal

Un an après le séisme, Sondus a retrouvé sa vie d’avant.

Réadaptation Urgence
Syrie

Sondus avait 8 ans lors du tremblement de terre du 6 février 2023. Un traumatisme pour cette petite fille, gravement blessée, qui a perdu une sœur et sa mère. Elle a été soutenue par HI.

Sondus avait 8 ans lors du tremblement de terre du 6 février 2023. Elle a été gravement blessée et a dû se faire amputer les orteils. Elle se trouve ici au centre médical Al-Amal en compagnie de son kinésithérapeute. | © HI

Plus de 6 000 personnes ont été tuées et 10 000 blessées dans le nord-ouest de la Syrie lors du tremblement de terre du 6 février 2023, alors que la Syrie était déjà déchirée par 12 années de guerre. HI et ses partenaires ont aidé plus de 10 000 survivants.

Sondus est l'une d'entre elles.

Une famille en deuil

Sondus a 8 ans. Elle est en CE2. Elle vivait dans une maison avec sa famille dans la région d'Idleb, au nord-ouest de la Syrie. Elle a perdu sa mère et sa sœur lors du séisme. Une tragédie trop dure à supporter pour une petite fille.

Sondus gravement blessée

Sondus a été gravement blessée au bas des jambes et les médecins ont dû lui amputer les orteils. Lorsqu’elle a été accueillie au centre médical Al-Amal, à Salqin (gouvernorat d'Idleb), elle dépendait entièrement de son grand-père pour se déplacer.

Cette expérience a été traumatisante pour Sondus, qui est restée muette pendant de nombreux jours. Elle ne voulait pas communiquer avec les gens autour d'elle. Elle était en état de choc.

Sous le choc

Elle refusait de parler avec des personnes qu'elle ne connaissait pas, ce qui l'empêchait de suivre toute thérapie. HI l'a aidée à surmonter ses craintes et ses réticences contre les soins qu’on voulait lui apporter.

Avec les travailleurs psychosociaux, Sondus dessinait et peignait afin d’exprimer ses sentiments. Ils ont cherché à briser la glace, à renforcer la confiance de l'enfant et à l'encourager à suivre les exercices de réadaptation. Ils ont réussi à lever ses peurs du traitement.

En outre, la grand-mère de Sondus a également bénéficié de conseils en tant qu’aidante pour accompagner au mieux Sondus dans sa convalescence.

Marcher à nouveau

L'équipe de réadaptation a établi un programme de réadaptation fonctionnelle jusqu'à ce que Sondus soit entièrement capable de marcher de manière autonome. Aujourd'hui, elle est en bonne santé. Elle joue, va à l'école, communique avec les autres.

« Je vais à l'école et je joue avec mes amis. Merci, HI. »

Le tremblement de terre du 6 février 2023

Le 6 février 2023, un tremblement de terre de magnitude 7,8 a secoué le sud-est de la Turquie, près de la frontière syrienne, avec des milliers de répliques. La catastrophe a touché au moins 15,73 millions de personnes en Turquie et en Syrie, avec plus de 55 000 morts et près de 130 000 blessés. Des millions de personnes ont été déplacées. En Syrie, le tremblement de terre a exacerbé les effets de la guerre en cours, aggravant la crise pour environ 3,7 millions d'enfants.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.

 

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante
© T. Nicholson / HI
Mines et autres armes Urgence

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.