Goto main content

Un an après le séisme, Suzan retrouve une vie normale.

Réadaptation Urgence
Syrie

La vie de Suzan a été bouleversée par le tremblement de terre du 6 février 2023. HI et ses partenaires l'ont aidée à surmonter cette épreuve.

Suzan, 12 ans, a été piégée 13 heures sous les décombres lors du séisme du 6 février 2023. Ici, elle se trouve à l’hôpital d’Aqrabat.

Suzan, 12 ans, a été piégée 13 heures sous les décombres lors du séisme du 6 février 2023. Ici, elle se trouve à l’hôpital d’Aqrabat. | © HI

Plus de 6 000 personnes ont été tuées et 10 000 blessées dans le nord-ouest de la Syrie, lors du tremblement de terre du 6 février 2023, alors que la Syrie était déjà déchirée par 12 années de guerre. HI et ses partenaires ont aidé plus de 10 000 personnes.

La vie de Suzan a violemment changé. Elle a bénéficié du soutien de HI.

Sa maison a été détruite

Suzan Arnous, âgée de 12 ans, est une élève de sixième. Elle vivait avec sa famille dans une maison à Atmeh, dans le gouvernorat d'Idleb, au nord-ouest de la Syrie. Son père travaillait et sa mère était femme au foyer.

Lors du tremblement de terre du 6 février 2023, Suzan a perdu son père et son frère, sa maison a été fortement endommagée. Suzan a dû aller vivre dans un camp de déplacés avec sa mère et sa sœur.

Incapable d'effectuer les tâches quotidiennes

Suzan avait de graves blessures au niveau de l'articulation de la hanche et des jambes après avoir été piégée pendant 13 heures sous les décombres. Suzan avait beaucoup de mal à marcher et à accomplir les gestes de la vie quotidienne comme se laver, s'habiller, etc.

Elle était également en état de choc et très stressée, car elle avait perdu des personnes clés dans sa vie, en plus d’avoir une blessure grave et invalidante. Elle a été hospitalisée pendant 12 mois.

La rééducation l'a aidée à marcher

Après avoir bénéficié de services de réadaptation physique à l'hôpital d'Aqrabat, Suzan a vu sa motricité s'améliorer et a appris à marcher et à se déplacer. Elle a eu un plâtre sous le genou et a dû marcher avec des béquilles axillaires pendant plusieurs semaines.

Les séances de réadaptation l'ont aidée à mobiliser ses orteils, son genou et sa hanche. Les exercices l'ont également aidée à corriger sa position corporelle, à éliminer tout risque d’œdème sur le membre touché et l'ont aidée à se lever, à marcher...

Maintenant, elle peut marcher facilement sans aucun appareil d’aide à la mobilité.

La vie de Suzan comme déplacée

Suzan a perdu une partie importante de sa famille et sa maison. La tente dans laquelle elle vivait n'était pas équipée et elle n'avait pas accès aux toilettes ni à l'eau courante. Elle nous raconte sa vie dans un camp de déplacés et comment HI l'aide à améliorer son quotidien :

« Dormir à même le sol dans une tente vide, après avoir perdu notre maison, c’était très difficile. Je faisais mes devoirs sur le sol de la tente, ce qui me causait beaucoup de douleurs au dos. HI m'a fourni un lit et des meubles et maintenant je dors mieux et je peux étudier plus facilement. On m'a également fourni une chaise de douche. Je me sens plus stable et en sécurité lorsque je l'utilise dans le bain. Je n'ai plus peur de tomber ou de glisser comme avant.

Comme beaucoup de gens aujourd'hui, j'ai peur de l'obscurité après avoir passé 13 heures sous les décombres. HI m'a fourni des lampes et une batterie solaire pour les recharger. Maintenant, nous pouvons allumer les lumières la nuit et nous nous sentons plus en sécurité.
L’association m'a également fourni un réservoir d'eau et un tuyau d'arrosage. Je n’ai plus à transporter de l'eau depuis le puits, ce qui était très difficile pour moi.
Je tiens à remercier HI ainsi que les donateurs pour leur soutien. J'espère qu'ils continueront à soutenir les personnes handicapées, en particulier les enfants. »

Le tremblement de terre du 6 février 2023

Le 6 février 2023, un tremblement de terre de magnitude 7,8 a secoué le sud-est de la Turquie, près de la frontière syrienne, avec des milliers de répliques. La catastrophe a touché au moins 15,73 millions de personnes en Turquie et en Syrie, avec plus de 55 000 morts et près de 130 000 blessés. Des millions de personnes ont été déplacées. En Syrie, le tremblement de terre a exacerbé les effets de la guerre en cours, aggravant la crise pour environ 3,7 millions d'enfants.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Nous voulons vivre en sécurité, en paix et libres : l’appel de Jean, déplacé au Nord-Kivu
© S. Lazzarino / HI
Réadaptation Urgence

Nous voulons vivre en sécurité, en paix et libres : l’appel de Jean, déplacé au Nord-Kivu

Plus de 2,7 millions de personnes ont été déplacées par la crise au Nord-Kivu ; dans les sites de déplacés près de Goma, les besoins sont criants. Jean Bahati, 60 ans témoigne.

Au milieu des affrontements qui secouent le Nord-Kivu, Diela apprend à marcher
© S. Lazzarino / HI
Réadaptation Urgence

Au milieu des affrontements qui secouent le Nord-Kivu, Diela apprend à marcher

Maria et Diela sont arrivées au camp de déplacés de Bulengo en février 2024. La petite de 2 ans avait des retards de développement, qu’elle commence à rattraper grâce à un accompagnement spécialisé.

Bonnes nouvelles de juin 2024
© H. von Roedern / HI
Inclusion Réadaptation

Bonnes nouvelles de juin 2024

Bonnes nouvelles en juin chez Humanité & Inclusion : réadaptation au Somaliland et au Togo, insertion économique au Vénézuéla.