Goto main content

Une balle, plusieurs traumatismes

Réadaptation
Territoires Palestiniens Occupés

Mazen est un jeune père de famille de 33 ans. Une balle a traversé ses deux jambes, causant de graves blessures. Aujourd’hui, il ne peut plus travailler.

Mazen reçoit la visite de l’équipe HI chez lui

Mazen reçoit la visite de l’équipe HI chez lui | © HI / Abedelrahman Abu Hassanien

Une blessure aux multiples impacts 

Mazen est ambulancier. Alors qu’il intervenait aux abords de la frontière, où se déroulent régulièrement des manifestations, il a été blessé aux deux jambes par une balle. Son état a nécessité 7 opérations. Aujourd’hui, il attend d’être transféré hors de Gaza pour une nouvelle opération qui pourrait lui permettre de marcher à nouveau. 
Mazen ne supporte pas d’être immobilisé : sa souffrance n’est pas seulement physique, il sombre dans un état de grande détresse psychologique. 

Un soutien physique et moral

Les équipes mobiles des partenaires soutenus par HI lui rendent visite régulièrement pour changer son pansement et s’assurer que ses jambes cicatrisent bien.  L’association lui a également fourni des béquilles et un fauteuil roulant. Un physiothérapeute lui a appris à se déplacer avec et de passer de l’un à l’autre. Pourtant, la convalescence de Mazen sera longue.
Il doit encore être opéré pour retrouver un usage complet de ses jambes. L’opération à venir l’inquiète, et ce stress vient s’ajouter à sa dépression. HI lui apporte donc une aide psychologique, pour qu’il puisse reprendre espoir, et envisager un avenir pour lui et pour sa famille.  

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.

 

Que fait Humanité & Inclusion à Gaza ?
© HI
Urgence

Que fait Humanité & Inclusion à Gaza ?

Humanité & Inclusion (HI) emploie 40 personnes à Gaza, soutenues par 300 volontaires. HI intervient aussi en Égypte et au Liban pour atténuer l'impact de la crise.

Les enfants ne vont plus l’école
© HI
Urgence

Les enfants ne vont plus l’école

Les écoles de Gaza sont fermées à cause des violences, alors qu'arrive-t-il aux enfants qui ne sont plus scolarisés ?