Goto main content

Vladimir a survécu à une explosion

Mines et autres armes Réadaptation Urgence
Ukraine

En Ukraine, Vladimir a survécu à une explosion qui lui a causé de graves brûlures. HI l'aide à se rétablir en lui proposant des exercices de rééducation et des soins pour faciliter sa guérison.

©HI. Ivan, kinésithérapeute de HI, aide Vladimir à faire des exercices de rééducation pour ses brûlures après une explosion en Ukraine en 2022

©HI. Ivan, kinésithérapeute de HI, aide Vladimir à faire des exercices de rééducation pour ses brûlures après une explosion en Ukraine en 2022 | © HI

Une explosion provoque de graves brûlures

Début mars, une citerne de gaz a explosé en Ukraine, faisant une victime et blessant sept autres personnes.

Vladimir était l'une des sept personnes blessées par l’explosion. La violente déflagration a gravement brûlé toutes les parties de sa peau qui étaient exposées, notamment ses mains, son visage, ses deux bras et son cou.

« On nous a d'abord emmenés à l'hôpital régional du district, mais nous n'y sommes restés que quelques heures. Puis j'ai été transféré dans un autre hôpital, dans un service de soins aigus. Les médecins ont dû transplanter de la peau de mon dos », explique-t-il.

Après le traitement initial de ses blessures, Vladimir a commencé à travailler avec des kinésithérapeutes de HI, pour faciliter sa guérison grâce à des exercices de rééducation.

« Au cours de la première semaine après ma sortie de l'unité de soins intensifs, j'ai commencé la kinésithérapie », raconte Vladimir. « J'ai fait des étirements et des exercices avec mes doigts, car la peau doit être étirée pour qu'elle puisse à nouveau bouger. »

« C'est typique des blessures liées à la guerre que nous avons observées en Ukraine », explique Violette Van Bever, responsable de la réadaptation d'urgence de HI. « Les déflagrations des armes explosives provoquent des brûlures importantes et des mutilations, qui entrainent dans certains cas des amputations. Dans des cas comme celui-ci, la réadaptation est primordiale pour assurer une bonne cicatrisation de la peau. Sinon, les articulations peuvent se raccourcir, s'épaissir et perdre de leur souplesse, empêchant les patients de bouger pendant leur guérison. »

La réadaptation de HI favorise la guérison

« Si je compare mon état et la souplesse de mes doigts brûlés avec ceux des personnes qui sont sorties de l’hôpital avant moi, mes résultats sont bien meilleurs. Si j'avais été seul à la maison, je n'aurais pas pu utiliser ces attelles ou ces bandages spéciaux. Le soutien de HI a été très important pour moi et pour les autres. »

Lorsque Vladimir sortira de l'hôpital, il prévoit de revenir pour effectuer un suivi hebdomadaire avec les spécialistes en rééducation.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 80 États ont adopté un accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, lors de la conférence de Dublin, le 18 novembre 2022.

Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé
© J. M. Vargas / HI
Mines et autres armes

Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé

Marta Quintero travaille depuis 7 ans sur les opérations de déminage de HI en Colombie. Elle œuvre pour l’avenir de son pays grâce à une détermination sans faille, fruit de son histoire personnelle.