Goto main content

« J’ai vu des gens amputés, mutilés, moi ça va, j’ai de l’espoir »

Réadaptation Santé Urgence
Syrie

Anja a été blessé à la jambe lors du tremblement de terre. Il est actuellement suivi par l’équipe médicale d’un des 13 hôpitaux que HI soutient dans le Nord-Ouest de la Syrie.

Un adolescent est allongé sur son lit d'hôpital, sa jambe est cassée et le kinésithérapeuthe lui fait faire des exercices de rééducation avec sa mère pour le soutenir à coté.

Anja, 15 ans, fait des exercices de rééducation tous les jours depuis qu’il est hospitalisé dans un des 13 établissements partenaires de HI dans le Nord-Ouest de la Syrie. | © HI

Anja est jeune syrien âgé de 15 ans. Il était en train de dormir, tout comme son frère, ses trois sœurs et ses parents, lorsque les murs de sa maison ont commencé à trembler.


« J’ai demandé à mon père ce qu’il se passait, il m’a dit de sortir en courant. Une fois dehors, le mur de clôture de la maison m’est tombé dessus et m'a cassé la jambe. J’étais par terre, une maison à côté s’est écroulée sous mes yeux, les gens criaient et hurlaient. C’est mon père qui m’a tiré des décombres ».


Il faisait nuit et il faisait extrêmement froid. Les gravats des immeubles effondrés bloquaient les routes. Anja a mis plusieurs heures pour rejoindre l’hôpital.


L'adolescent a de nombreuses contusions et souffre d'une fracture de la jambe droite. Chaque jour, il fait des exercices de rééducation. Le soutien de l’équipe médicale est précieux.


« Le premier jour, par exemple, lorsque j'ai voulu bouger la jambe, je n'y suis pas arrivé. Ils m'ont encouragé et grâce à ces quelques mots, j'ai réussi à la bouger ».


Anja s’estime chanceux et espère se rétablir rapidement.

« J’ai vu beaucoup de choses, j’ai vu des gens mutilés, d’autres amputés. Franchement, moi, ça va. J'ai de l'espoir ».

 

 

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.

 

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante
© T. Nicholson / HI
Mines et autres armes Urgence

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.

Bonnes nouvelles - Mai 2024
© Mangafeo / HI
Droits Inclusion Mines et autres armes Santé

Bonnes nouvelles - Mai 2024

Bonnes nouvelles en Mai chez Humanité & Inclusion : déminage en Colombie, réadaptation au Soudan du Sud et éducation inclusive à Madagascar.