Goto main content

« Je n’ai pas d’autre ambition que d’être en bonne santé »

Mines et autres armes Réadaptation Urgence
Yémen

Ali a trente ans. Un traumatisme crânien et une fracture du tibia droit lui ont presque fait perdre l’usage de ses jambes. Grâce à HI, il parvient de nouveau à se déplacer seul.

Ali lors d'une séance de rééducation

Ali lors d'une séance de rééducation | © Ayman / HI

Descente aux enfers

En août dernier, des échanges de tir ont atteint Ali qui s’est retrouvé quasi paralysé des jambes. Cela a été l’engrenage bien connu des psychologues : dépression, isolement, dégoût de la vie, insomnie, réactions agressives... 

Etre autonome

La clé pour qu’Ali s’en sorte : rompre avec la dépendance envers le personnel médical et regagner de l’autonomie.

Ali a reçu de HI un déambulateur et une chaise de toilette. Se laver et faire ses besoins seul est une première étape nécessaire pour l’estime de soi des patients. En parallèle, une série de séances de rééducation lui ont permis de retrouver de la force musculaire.

Ne pas se sentir seul

Un soutien psychologique était indispensable. Au bout d’un mois, il porte ses fruits : Ali pensait que sa vie était finie. Il commence maintenant à accepter sa nouvelle condition, à interagir avec les autres et à se remettre de la dépression qu'il a traversée. Il réalise qu'il n'est pas la seule personne handicapée sur Terre, exprime et partage ses pensées, et se fait de nouveaux amis :

« Je n’ai pas d'autre ambition que d'être en bonne santé, »

dit-il à Hilam, la psychologue de HI.  La motivation aux soins est essentielle pour une rééducation réussie.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Voir les enfants que j'aide aller à l'école et réussir est très inspirant
© A.Thapa / HI
Réadaptation

Voir les enfants que j'aide aller à l'école et réussir est très inspirant

Ambika Sharma travaille en tant qu’orthoprothésiste depuis plus de 10 ans. Elle raconte à quoi ressemble sa vie et son quotidien professionnel au Népal.

Aider Milagros à croquer la vie à pleines dents
© J. M. Vargas / HI
Réadaptation

Aider Milagros à croquer la vie à pleines dents

En Colombie, HI soutient les migrants vénézuéliens comme Milagros. L’organisation l’accompagne à travers des exercices de réadaptation pour la rendre plus autonome.
Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.