Goto main content

Accueillir et gérer ses émotions grâce au soutien psychosocial

Santé
Venezuela

Au Vénézuéla, Humanité & Inclusion propose un accompagnement psychosocial aux enseignants et aux élèves handicapés d’une école.

Une femme portant une jaquette floquée HI se penche devant un garçon assis à une table d'école et s'apprête à lui taper dans la main. Autour d'eux, d'autres enfants et adultes sont assis à des pupitres.

Rogxana Pérez anime une session de sensibilisation à l’école. | © M. Campos / HI

Dans la municipalité d'Átures, HI travaille dans l'école Dr. Walter Loureiro, qui dispose d’une section spécialisée dans l’accueil d’enfants et d’adolescents ayant un handicap cognitif. Les équipes de l’organisation y proposent notamment un soutien psychosocial pour aider les élèves, leurs familles, les enseignants et l’ensemble des employés à faire face à un quotidien parfois stressant ou très chargé émotionnellement.

Les nombreux défis du quotidien

Une professeure pendant une activité organisée par HI à l’école Dr. Walter Loureiro en mars 2024. © M. Campos / HIL’école accueille 99 enfants et adolescents entre 3 et 15 ans ayant différents types de handicaps cognitifs. Nombre d’entre eux viennent de foyers très pauvres. Les familles qui ont des enfants handicapés sont davantage à risque de fragilité économique car les soins nécessaires à la santé et au bien-être des enfants sont souvent coûteux. Veriuska Vásquez, 27 ans, professeure d’arts plastiques à l’école Dr. Walter Loureiro, l’observe tous les jours :

« Les enfants viennent souvent à l'école les jours où il y a cantine, car beaucoup n'ont rien à la maison. Or nous n’avons de quoi leur donner à manger que quatre jours par mois, alors que le repas qu’ils prennent ici sera le seul de la journée… Parfois, avec l’équipe enseignante, nous allons acheter de quoi cuisiner pour eux, alors même que nous n’avons rien à manger chez nous. » 

Par ailleurs, Veriuska constate que beaucoup de parents n'acceptent pas que leurs enfants aient un handicap, en particulier lorsqu'il s'agit d'un handicap cognitif, souvent invisible. Ce n’est qu’à l’école que ces derniers reçoivent un enseignement et une éducation ; le reste du temps, ils restent enfermés chez eux, sans soins ni attention.

« Nous sommes confrontées à de nombreuses situations qui nous accablent et notre intention n'est pas du tout de nous décharger sur les élèves. C'est pourquoi nous apprécions la présence de HI à l'école, le fait qu’on nous écoute et qu’on nous propose des séances de soutien, pour nous permettre de rester en bonne santé, » explique Veriuska.

La parole et le partage comme solutions

Rogxana Pérez anime un groupe de parole pour les enseignants de l’école. © M. Campos / HIRogxana Pérez, chargée de santé mentale et de soutien psychosocial chez HI, visite l’école Dr. Walter Loureiro deux fois par semaine pour offrir un espace de dialogue et d’échange aux enseignants. Elle anime également des activités pour les enfants, pour leur permettre de partager leurs émotions et leurs ressentis.

« Nous aimons quand Rogxana vient nous voir, car elle nous écoute et nous donne des outils pour gérer nos émotions. Elle est accompagnée de bénévoles et organise des animations pour les enfants. Elle nous aide beaucoup à nous décharger de nos émotions et nous rend la vie plus facile, » se réjouit Veriuska.

La vocation de Veriuska et le soutien de HI lui permettent de continuer son travail malgré les difficultés. Elle est toujours animée par la même flamme, convaincue que c’est ici qu’elle peut faire une différence.

« C’est par vocation et par amour pour ces enfants nous venons travailler. À partir de 15 ans, nous orientons les adolescents vers une formation professionnelle, pour qu’ils apprennent un métier et trouvent un emploi. D’ailleurs, une de nos collègues est une ancienne élève aujourd’hui devenue assistante. Elle est le meilleur exemple que s’occuper de ces enfants et parier sur leur avenir porte ses fruits et a un effet positif sur l’ensemble de la communauté. »

À Átures, HI propose également un soutien psychosocial aux pensionnaires et aux employés de la maison de retraite Casa Hogar los Abuelos. De plus, pour prévenir l’apparition et la propagation de maladies hydriques, les équipes de HI sensibilisent ces publics aux bonnes pratiques d’hygiène, comme le lavage des mains à l’aide de savon.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Promouvoir la santé des communautés autochtones du Vénézuéla
© M. Campos / HI
Droits Prévention Santé

Promouvoir la santé des communautés autochtones du Vénézuéla

Certaines communautés de l’État de l’Amazonas ont vécu des bouleversements de leurs modes de vie, avec des effets négatifs sur leur santé. Humanité & Inclusion œuvre à leurs côtés pour améliorer leur accès aux soins.

Bonnes nouvelles de juin 2024
© H. von Roedern / HI
Inclusion Réadaptation

Bonnes nouvelles de juin 2024

Bonnes nouvelles en juin chez Humanité & Inclusion : réadaptation au Somaliland et au Togo, insertion économique au Vénézuéla.

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »
© Shumon Ahmed/HI
Droits Réadaptation Santé Urgence

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »

Aujourd'hui, Cox's Bazar abrite près d'un million de réfugiés Rohingyas. 12% de ces apatrides sont des personnes handicapées.