Goto main content

Au Kenya, HI aide Thwol à remarcher

Réadaptation
Kenya

Thwol, 60 ans, a été amputée d'une jambe suite à des complications liées à son diabète. Dans le camp de Kalobeyei, HI lui fournit des séances de réadaptation, une prothèse et un soutien psychosocial.

Thwol en train de broder un tissu avec des perles

Thwol en train de broder un tissu avec des perles. | © E. Sellers / HI

Grâce à HI, Thwol remarche et gagne sa vie en brodant des perles sur des tissus.

HI lui fournit une prothèse et des séances de réadaptation

Thwol vivait dans le camp de réfugiés de Dadaab, dans l'est du Kenya, lorsque son pied droit a commencé à gonfler. Les spécialistes de HI l'ont envoyée à l'hôpital, où sa jambe a été amputée sous le genou à cause de complications liées au diabète.

Lorsque Thwol est arrivée à Kakuma, l'équipe de HI l'a immédiatement équipée de nouvelles béquilles puis d’une prothèse.

Les services réadaptation de HI

Thwol montrant sa jambe amputée.« HI est la seule organisation à fournir des prothèses dans le camp », explique Andrew Mwangi, orthoprothésiste de HI.

« Nous donnons d'abord des béquilles aux personnes pour qu'elles puissent marcher et renforcer les muscles des membres affectés, » explique Andrew. « Dans un deuxième temps, ils obtiennent un appareillage et peuvent s’entraîner à marcher. »

L’activité professionnelle et créative de Thwol

Thwol occupe ses journées en brodant des perles sur des tissus. Cette activité s’appelle le perlage. Thwol l’a rapportée d'Éthiopie, son pays d'origine qu'elle a quitté il y a plus de dix ans.

« Le perlage, c’est ma culture, » confie Thwol.

Elle réalise des tissus ornés de perles. Elle compte chaque ligne, prend la bonne perle dans une petite boîte à côté d'elle, l'enfile avec une aiguille et la place méticuleusement sur le tissu qu’elle travaille. La répétition et la créativité sont thérapeutiques pour elle.

Thwol aime broder des perles et enseigner cet art à d'autres femmes. L'artisanat lui a donné un moyen d'entrer en contact avec ses voisins et de générer des revenus.

Thwol est maintenant indépendante

« Ma vie a changé grâce à l’aide de HI. Avant, je ne pouvais pas marcher et maintenant, je peux aller au marché, à l’église... », se réjouit Thwol.

Grâce à sa prothèse, Thwol se sent désormais indépendante. Grâce aux conseils prodigués par l’équipe de soutien psychosocial de HI, elle a pris conscience de l'importance de canaliser son énergie dans une activité productive, comme son travail de perles.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »
© Shumon Ahmed/HI
Droits Réadaptation Santé Urgence

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »

Aujourd'hui, Cox's Bazar abrite près d'un million de réfugiés Rohingyas. 12% de ces apatrides sont des personnes handicapées.

Tenir sur ses deux jambes : plus facile à dire qu'à faire
© S. Wohlfahrt / HI
Réadaptation

Tenir sur ses deux jambes : plus facile à dire qu'à faire

Longini a neuf ans, il vit au Rwanda et a deux prothèses toutes neuves. Sa nouvelle paire de jambes inférieures était enfin prête au début du mois de novembre 2021. Longini a dû attendre un an et demi pour les recevoir, et le COVID-19 en est largement responsable ...

Noor, marcher pour réapprendre à vivre
© A. Rahhal / HI
Réadaptation Urgence

Noor, marcher pour réapprendre à vivre

Noor, 3 ans, fait partie des survivants du séisme qui a frappé la Turquie et le Nord-Ouest syrien en février 2023. Humanité & Inclusion accompagne cette petite fille pleine de vie sur le chemin de la résilience.