Goto main content

Avec le soutien de HI, Wiliany gagne en autonomie

Droits Réadaptation
Venezuela

Wiliany est une petite fille vénézuélienne qui a des difficultés motrices. Elle suit des séances de réadaptation et a reçu un cadre de marche de HI pour se déplacer dans son quartier et à son école.

Photo représentant Wiliany, appuyée sur son cadre de marche et en train de sourire.

Wiliany, 7 ans, dans l’état de Zulia au Venezuela en mars 2022. | © G. Perez / HI

Wiliany a sept ans et habite au Venezuela. Elle est née avec une hypoxie prénatale – autrement dit, elle a manqué d’oxygène pendant la grossesse. Cette carence a affecté sa motricité, en particulier l’usage qu’elle peut faire de ses jambes. Ainsi, la fillette n’a jamais pu se déplacer seule. Elle reçoit le soutien de HI et de ses partenaires locaux, ce qui lui permet de gagner en autonomie.

Wiliany devient plus autonome

Wiliany est une petite fille dynamique et très souriante, dont l’œil pétille de curiosité sur le monde. Mais à cause de son manque de motricité, elle ne pouvait pas se déplacer seule et était très dépendante de l’aide des autres personnes, notamment de sa mère.

Wiliany vit dans la ville de San Francisco, au sud de Maracaibo. C’est là que sa route croise celle de l’association Nuevo Amanecer, le partenaire local de HI au Venezuela. Après avoir été identifiée par l’association, la fillette a bénéficié de séances de réadaptation à domicile, pour l’aider à gagner en autonomie. Grâce à ce soutien, la fillette a pu améliorer sa motricité, la position du haut de son corps et son équilibre.

« Grâce à ce soutien, Wiliany apprend chaque jour à aller de l’avant et à être plus autonome, » explique Wiliany Morales, sa maman. « Nous aussi, à la maison, nous avons appris comment nous pouvions l’aider et l’accompagner au mieux. Nous avons appris à effectuer des massages et nous l’aidons à réaliser ses exercices de réadaptation. »

De plus, HI lui a fourni un cadre de marche, adapté à son environnement et à sa taille. En effet, celui qu’elle utilisait précédemment était devenu trop petit pour elle. Grâce à ce nouveau déambulateur, Wiliany est devenue plus indépendante dans ses déplacements quotidiens, à la maison et à l’école.

Au Venezuela, HI aide les populations les plus vulnérables

Grâce à sa présence dans les pays de la région, notamment en Colombie et à Cuba depuis 1998, en Bolivie depuis 2011 et au Pérou depuis 2018, HI a développé une connaissance approfondie du contexte et des acteurs latino-américains. En 2019, dans le cadre de sa réponse aux conséquences des crises migratoires, HI a lancé des opérations au Venezuela. Depuis lors, HI intervient en faveur des groupes les plus marginalisés.

L’organisation a mené des projets axés sur l'amélioration de l'accès aux services essentiels, tels que la santé et l'assistance alimentaire. HI œuvre également pour la protection des populations les plus vulnérables, en collaboration avec des partenaires locaux, d’autres organisations et les autorités. L’association est notamment présente auprès de certaines communautés indigènes de l’état de l’Amazonas, pour y promouvoir la résilience et la cohésion face à la violence armée. De plus, HI travaille dans l’état d’Apure pour garantir aux jeunes la connaissance de leurs droits et soutenir leur insertion professionnelle.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les États doivent réaffirmer leur attachement au traité d'Ottawa
© M.Feltner / HI
Droits Mines et autres armes

Les États doivent réaffirmer leur attachement au traité d'Ottawa

La conférence contre les mines aura lieu du 25 au 29 novembre 2024 au Cambodge. Après 15 ans de baisse, leur utilisation et le nombre de victimes augmentent...

Mettre fin aux destructions massives et dommages causés aux civils dans les zones peuplées
© HI
Droits Mines et autres armes Prévention

Mettre fin aux destructions massives et dommages causés aux civils dans les zones peuplées

Les États se sont réunis à Oslo pour examiner la mise en œuvre de la déclaration politique contre les bombardements et les pilonnages dans les villes.

Tenir sur ses deux jambes : plus facile à dire qu'à faire
© S. Wohlfahrt / HI
Réadaptation

Tenir sur ses deux jambes : plus facile à dire qu'à faire

Longini a neuf ans, il vit au Rwanda et a deux prothèses toutes neuves. Sa nouvelle paire de jambes inférieures était enfin prête au début du mois de novembre 2021. Longini a dû attendre un an et demi pour les recevoir, et le COVID-19 en est largement responsable ...