Goto main content

Bangladesh : renforcer le rôle des pères auprès des mamans

Urgence
Bangladesh

Dans les camps de réfugiés rohingyas au Bangladesh, HI a sensibilisé plus de 800 pères à une paternité ‘responsable’.

Session de sensibilisation pour informer les hommes au sujet d'une paternité "responsable" dans les camps de réfugiés de Cox's Bazar

Session de sensibilisation pour informer les hommes au sujet d'une paternité "responsable" dans les camps de réfugiés de Cox's Bazar | ©Farid Alam Khan/HI

De mars 2018 jusqu’en mars 2019, HI a mené un projet visant à encourager les hommes et les jeunes hommes à adopter des comportements de paternité responsable, afin d’assurer une maternité ‘sans risque’ aux mères dans les camps de réfugiés rohingyas de Cox's bazar.

« Au Bangladesh et notamment dans les camps de réfugiés à Cox's Bazar, où la société est largement patriarcale, les hommes ne sont pas suffisamment informés au sujet des complications possibles durant la grossesse et l’accouchement, ni des soins médicaux dont les mères ont besoin. En cas d’urgence, par exemple, ce sont eux qui décideront si la mère peut se rendre dans un centre de santé, sans toujours savoir que c’est prioritaire. De plus, selon certaines croyances culturelles, des complications durant la grossesse ou un accouchement anormal sont encore associés au « mauvais sort », croyances qui entrainent une sorte de stigmatisation sociale, empêchant les pères de s’investir pour favoriser la santé des mères. Pour HI, il était essentiel d’informer les hommes et jeunes hommes au sujet de leur rôle auprès des mères, afin qu’elles puissent vivre une « maternité sans risque »,

explique Farid Alam Khan, chargé de communication pour HI au Bangladesh.

HI a donc mené une campagne de sensibilisation : l’association a formé près de 800 pères, agents de santé, enseignants, volontaires, etc., au sujet de leur rôle durant la grossesse et au moment de la naissance de l’enfant : quelles complications possibles, comment obtenir de l’aide médicale, quels soins nécessaires, etc. HI a aussi organisé une formation photo et vidéo destinée aux étudiants, distribué des outils de sensibilisation dans les écoles, élaboré et diffusé des messages radios et réalisé des fresques murales de sensibilisation.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.

 

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante
© T. Nicholson / HI
Mines et autres armes Urgence

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.