Goto main content

Crise humanitaire à Gaza : réduire l’impact catastrophique sur les personnes en situation de handicap

Urgence
Territoires Palestiniens Occupés

HI publie le rapport «Inclusive Humanitarian Action - Gaza», sur la nécessité de renforcer la réponse humanitaire inclusive à Gaza : les personnes handicapées sont particulièrement touchées par la terrible crise humanitaire en cours à Gaza et sont confrontées à des obstacles plus importants pour accéder à l'aide humanitaire. HI, organisation spécialisée dans le soutien aux personnes vulnérables, dont les personnes handicapées, appelle les organisations humanitaires et les bailleurs à adapter leurs actions pour qu'aucune personne handicapée ne soit laissée pour compte dans la bande de Gaza.

© HI

Une crise humanitaire dévastatrice 

Plus de 1 400 personnes ont été tuées et plus de 200 personnes enlevées lors de l'attaque du Hamas contre Israël. Depuis la réponse israélienne, plus de 9 000 civils de Gaza et de Cisjordanie, principalement des enfants et des femmes, ont été tués et plus de 22 000 blessées lors des frappes aériennes et autres faits de violence (Ministère de la Santé du Hamas).

Plus de 1,4 million de personnes sont déplacées à l'intérieur de la bande de Gaza, dont près de 672 000 hébergées dans 150 centres gérés par l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA). Le nombre moyen de personnes déplacées par abri dans les installations de l'UNRWA a atteint près de quatre fois la capacité prévue. De nombreuses personnes déplacées cherchent également refuge dans les hôpitaux et les établissements de santé.

Il est de plus en plus difficile de fournir de l’aide dans la ville de Gaza et dans le nord de la bande de Gaza en raison de l'intensité des frappes aériennes et des hostilités. Chaque jour, seuls quelques camions d'aide humanitaire sont autorisés à franchir le poste frontière de Rafah pour entrer dans la bande de Gaza et acheminer l'aide.

La bande de Gaza est plongée dans un black-out presque total depuis le 11 octobre, après qu'Israël a coupé l'approvisionnement en électricité et en carburant, ce qui a entraîné la fermeture de la seule centrale électrique de la bande de Gaza.

Les personnes handicapées dans la situation actuelle

« De nombreuses personnes handicapées, en particulier celles à mobilité réduite, ne peuvent pas évacuer. Beaucoup sont séparées de leur famille. Elles peuvent perdre des équipements importants pour leur vie quotidienne, comme des lunettes, des appareils auditifs ou des fauteuils roulants. En temps normal, ces équipements les aident à communiquer avec les autres et à conserver leur indépendance. La perte de produits d'hygiène, de couches, de cathéters, etc., peut également compromettre leur santé et leur dignité, et augmenter le risque d'infection. Le risque d'exclusion et de harcèlement est également très élevé pour les personnes handicapées qui se retrouvent dans cette situation chaotique. La protection et l'égalité d'accès à l'aide humanitaire pour les personnes handicapées doivent être assurées. » - Reham Shaheen, spécialiste de la réadaptation pour HI à Gaza

Les personnes handicapées de Gaza sont confrontées à d'énormes défis et difficultés pour se protéger des violences et obtenir l'aide dont elles ont besoin.

Lorsque les personnes handicapées fuient vers des lieux plus sûrs, de nombreuses aides à la mobilité (fauteuils roulants, béquilles, déambulateurs…) sont détruites ou laissées sur place. Le manque d'entretien de ces équipements, l'indisponibilité des produits sur le marché local et les difficultés à les acheter en dehors de Gaza en raison d'obstacles bureaucratiques ont également un impact significatif sur le rétablissement physique de leurs propriétaires et peuvent entraîner des complications médicales.

Plus de 15 % des personnes déplacées à l'intérieur de la bande de Gaza souffrent d'un handicap. La plupart des abris ne sont pas équipés pour répondre à leurs besoins : les abris d'urgence manquent de matelas et de lits médicaux, ce qui provoque des ulcères et d'autres problèmes de santé qui ne peuvent être traités dans des conditions non stériles. La nourriture distribuée ne répond pas aux besoins des personnes rencontrant des difficultés à avaler.

L'accès aux services de santé, dont la réadaptation, est plus difficile pour les personnes handicapées que pour les autres personnes en raison de problèmes de stigmatisation, de discrimination et d'importants obstacles physiques, économiques et liés à l'information.

L'évaluation des besoins réalisée par HI en 2022 a révélé que presque toutes les familles comptant une personne handicapée se heurtaient à des obstacles dans l'accès aux services de santé. Maintenant que la demande d'aide monte en flèche à Gaza, et que de nouvelles victimes sont à déplorer à mesure que les hostilités s'intensifient, les difficultés des personnes handicapées à accéder à ces services augmentent.

L’intervention de HI à Gaza

À ce jour, HI a atteint 68 des 91 abris du sud de Gaza et évalué les besoins de 4 000 personnes déplacées. HI a aidé 805 personnes en distribuant 400 aides à la mobilité, 191 pansements, 36 ustensiles de cuisine, 57 kits d’hygiène intime, 475 couches et 57 couvertures pour bébés (correspondant à nos stocks disponibles sur place).

L’association a organisé 21 activités de loisirs pour environ 18 000 enfants et jeunes. Une vingtaine d’employés et 75 bénévoles et partenaires sont mobilisés pour la réhabilitation, la distribution d’équipements et les activités récréatives. HI a également organisé 68 sessions d’éducation aux risques avec des messages de sécurité pour plus de 4 000 enfants et adultes.

HI sur l’inclusion des personnes handicapées dans l’aide d’urgence

HI a participé à la rédaction des lignes directrices du Comité permanent interorganisations (IASC) afin d’aider les acteurs humanitaires, du développement et du handicap à concevoir et à mettre en œuvre des actions essentielles pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’aide humanitaire. Les lignes directrices du Comité permanent interorganisations, publiées en 2019, sont les premières élaborées en collaboration avec des personnes handicapées afin de promouvoir la planification et la mise en œuvre de la préparation aux situations d'urgence, de l'intervention et du relèvement en tenant compte des personnes handicapées.

En mai 2016, HI a participé au lancement de la Charte sur l'inclusion des personnes handicapées dans l'action humanitaire. Plus de 170 États, organisations humanitaires, donateurs et réseaux caritatifs y ont déjà adhéré. La Charte appelle toutes les institutions d'aide humanitaire à modifier leurs pratiques pour mieux inclure les personnes en situation de handicap, les impliquer dans la prise de décision et s'assurer que les services humanitaires sont réellement accessibles à tous. Aujourd'hui, HI espère que davantage d'États et d'organisations humanitaires signeront la charte et mettront pleinement en œuvre les principes qu'elle consacre.

Publications associées

 

En février 2023, HI a publié le rapport, The impact of explosive weapons in Gaza, sur l'utilisation d'armes explosives à Gaza entre 2014 et 2021 et leur impact direct sur les civils.

En 2019, HI a publié le rapport, The Waiting List, sur les besoins à long terme des victimes des armes explosives dans le conflit en Syrie.

En 2014, HI et l'organisation partenaire HelpAge ont publié Hidden victims of the Syria crisis: Disabled, injured and older refugees montrant que les réfugiés syriens âgés, handicapés et blessés payaient un double tribut au conflit syrien.
 

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.

 

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante
© T. Nicholson / HI
Mines et autres armes Urgence

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.

Que fait Humanité & Inclusion à Gaza ?
© HI
Urgence

Que fait Humanité & Inclusion à Gaza ?

Humanité & Inclusion (HI) emploie 40 personnes à Gaza, soutenues par 300 volontaires. HI intervient aussi en Égypte et au Liban pour atténuer l'impact de la crise.