Goto main content

Éliminer les armes explosives et assurer la sécurité des communautés en Libye

Mines et autres armes
Libye

Depuis la chute du régime de Kadhafi, la Libye, en particulier Misrata et Tawergha, a été déchirée par la violence entre milices rivales et l'afflux incontrôlé d'armes, créant une situation d'insécurité permanente. Il y a une quantité incroyable de restes de guerre qui restent une menace pour la population, en particulier à Tawergha. Les gens commencent lentement à revenir dans la ville fantôme.

L'équipe HI, opérations de déminage (EOD), à droite Simon Elmont, responsable HI EOD sur le terrain en Libye.

L'équipe HI, opérations de déminage (EOD), à droite Simon Elmont, responsable HI EOD sur le terrain en Libye. | © Till Mayer/HI

Humanité & Inclusion a commencé son opération de déminage en 2011, mais la guerre civile a interrompu notre mission entre 2015 et 2017. A Tawergha, depuis novembre 2019, nos équipes ont détruit près de 450 objets, pesant deux tonnes. Entre 2012 et 2014, les équipes de déminage d'Humanité & Inclusion ont détruit 122 273 munitions non explosées, RPG, missiles et munitions, vestiges de la guerre civile. "Nous avons également détruit des mines de la Seconde Guerre mondiale", déclare Simon Elmont, responsable de l'équipe NEDEX de Humanité & Inclusion en Libye.

Peu après la fin de la guerre, l'équipe de Humanité & Inclusion a commencé à organiser des séances d'éducation aux risques pour les enfants à l'école et dans les mosquées locales. Notre personnel leur a expliqué les risques des armes de guerre explosives et ce qu'il faut faire s'ils en repèrent. "Quand les enfants savent à quoi ressemble une grenade, des munitions ou un RPG, ils sont plus en sécurité." 

 

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 80 États ont adopté un accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, lors de la conférence de Dublin, le 18 novembre 2022.

Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé
© J. M. Vargas / HI
Mines et autres armes

Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé

Marta Quintero travaille depuis 7 ans sur les opérations de déminage de HI en Colombie. Elle œuvre pour l’avenir de son pays grâce à une détermination sans faille, fruit de son histoire personnelle.