Goto main content

Fatehia remarche grâce aux équipes de HI

Mines et autres armes Réadaptation Urgence
Yémen

Fatehia, âgée de 8 ans, a été gravement blessée lors d’un bombardement dans son village dans le Nord du Yémen. Elle reçoit l’aide médicale et le soutien psychologique de HI.

La physiothérapeute de HI examinant le moignon de Fatehia

La physiothérapeute de HI examinant le moignon de Fatehia | © ISNA Agency / HI

Il y a deux ans, le destin de Fatehia bascule lorsque deux bombes larguées lors d’une attaque aérienne explosent tout près de son école. La fillette, grièvement touchée, perd connaissance.

Elle est amenée à l’hôpital le plus proche où elle est opérée de toute urgence. Fatehia perd sa jambe malgré les soins apportés par les docteurs.

L’hospitalisation de Fatehia

Son hospitalisation a durée deux semaines durant lesquelles, elle retrouve sa sœur, aussi présente lors de l’attaque. Elle apprend malheureusement que sa meilleure amie, Wafaa, a été tuée par le bombardement. Fatehia ne sait pas si elle remarchera un jour.

Première aide à la mobilité

« On m’a apporté des béquilles. Je les détestais parce qu'elles me rendaient laide »,

raconte-elle. Cette nouvelle situation lui fait perdre toute envie de vivre. Désespérée et frustrée, elle s’isole, ne se déplace plus et se renferme dans sa douleur. 

Marcher avec une prothèse

Ce n’est que deux ans plus tard que Fatehia accède aux soins en réadaptation fournis par HI, lorsque sa famille décide de fuir à Sanaa. Elle arrive au centre de réadaptation de Sanaa, l’équipe de HI la rassure en lui expliquant comment se déroulera sa rééducation et son appareillage avec une prothèse de jambe.

Sortir du traumatisme

En parallèle, voyant que la famille vit encore dans un profond traumatisme, l’équipe de HI propose un accompagnement psychologique. Dès lors, Fatehia et son père se rendent régulièrement à des séances de soutien psychosocial.

Fatehia reprend progressivement le goût de vivre car elle accepte son handicap. Elle qui était devenue mutique s’est remise à parler et à se faire de nouveaux amis. Elle a le sens de l'humour développé et rit beaucoup de tout. Sa récente mobilité lui donne envie de rêver à nouveau. Elle veut devenir dentiste, mais aussi artiste à ses heures perdues ! Il faut dire qu’elle a un excellent coup de crayon !

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.

 

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante
© T. Nicholson / HI
Mines et autres armes Urgence

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.