Accès direct au contenu

Haïti : Les régions touchées restent inaccessibles par la route.

Urgence
Haïti

Humanité & Inclusion (HI) en Haïti préparent une réponse d'urgence suite au tremblement de terre, samedi. Les régions touchées restent bloquées, empêchant des milliers de personnes de recevoir une aide vitale.

© Rawley Crews/HI

Le nombre de morts ne cesse d'augmenter : les rapports officiels estiment à 1 300 le nombre de victimes à ce jour. Ce nombre devrait continuer d’augmenter. Plus de 2 830 personnes ont également été blessées. Plus de 5 400 maisons ont été endommagées et 2 870 sont complètement détruites, laissant des milliers de personnes déplacées et sans abri. 

L'impact humanitaire est dévastateur. Les populations des régions du Sud, de la Grand'Anse et des Nippes, ont besoin d'une aide d'urgence. 

Les équipes de HI évaluent la situation, planifient la réponse d'urgence et identifient trois priorités :

  • le soutien médical (y compris les soins aux blessés et la réadaptation d'urgence),
  • le soutien logistique
  • et les besoins essentiels (nourriture, abris, assainissement et hygiène). 

Des équipes sont déjà sur place. Des renforts devraient arriver mercredi matin. Toutefois, le personnel indique que cette coordination est rendue plus difficile par le manque actuel d'accès aux régions les plus touchées. 

"L'accès est une préoccupation majeure à ce stade pour notre équipe et la logistique Atlas,  dit Agathe LO PRESTI, directrice programme HI en Haïti. La route départementale n°7, qui relie le Sud à la Grand'Anse est complètement bloquée après des glissements de terrain suite au tremblement de terre. Tout mouvement par voies terrestres entre ces deux départements est impossible tant qu'elle n'a pas été dégagée. Cela retarde l'acheminement d'une aide importante vers les zones les plus touchées. » 

Les équipes logistiques sont en train de déblayer les décombres aussi rapidement que possible et espèrent rouvrir la route d'ici mercredi. D'ici là, étant donné l'urgence de la situation, HI étudie la possibilité d'atteindre les zones concernées par voie maritime.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »
© Shumon Ahmed/HI
Droits Réadaptation Santé Urgence

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »

Aujourd'hui, Cox's Bazar abrite près d'un million de réfugiés Rohingyas. 12% de ces apatrides sont des personnes handicapées.

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.