Goto main content

Heba peut de nouveau marcher, grâce à sa prothèse

Mines et autres armes Réadaptation
Yémen

Heba est une jeune fille de 13 ans. L’an dernier, sa maison de Sa’dah a été touchée par une frappe aérienne. Elle a été gravement blessée à la jambe et a dû être amputée.

Heba avec Fadia, la physiothérapeute de HI.

Heba avec Fadia, la physiothérapeute de HI. | © HI

Après une frappe aérienne, Heba a été transportée en urgence à l’hôpital Al-Thawra de Sa’dah. Sa blessure à la jambe gauche était si grave qu’elle a dû être immédiatement amputée.

« Quand je suis sortie du coma au bout de deux jours, j’ai vu que ma jambe n’était plus là et je me suis sentie très triste », raconte-t-elle.

À l’hôpital, l’équipe de HI lui a expliqué qu’elle pourrait bénéficier d’une prothèse et marcher de nouveau. Trois semaines plus tard, l’équipe a pris ses mesures pour fabriquer une prothèse. Heba l’a rapidement essayée.

Elle bénéficie d’un programme de réadaptation comprenant des exercices d’équilibre, de rééducation à la marche et de renforcement musculaire pour pouvoir marcher avec sa prothèse de jambe.

Estime de soi

Au yémen, Heba fait des exercices d'équilibre avec sa kiné de HI.Heba peut désormais monter et descendre les escaliers. « Avant, j’étais alitée et je ne pouvais pas me lever ni marcher, car je manquais d’équilibre », se souvient-elle. « Je suis tellement heureuse d’avoir cette prothèse ! Je voudrais retourner à l’école. J’espère devenir pharmacienne », explique-t-elle.

Plus tard, elle aimerait acheter un grand terrain et construire une pharmacie qui distribuerait gratuitement des médicaments aux plus pauvres.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Voir les enfants que j'aide aller à l'école et réussir est très inspirant
© A.Thapa / HI
Réadaptation

Voir les enfants que j'aide aller à l'école et réussir est très inspirant

Ambika Sharma travaille en tant qu’orthoprothésiste depuis plus de 10 ans. Elle raconte à quoi ressemble sa vie et son quotidien professionnel au Népal.

Aider Milagros à croquer la vie à pleines dents
© J. M. Vargas / HI
Réadaptation

Aider Milagros à croquer la vie à pleines dents

En Colombie, HI soutient les migrants vénézuéliens comme Milagros. L’organisation l’accompagne à travers des exercices de réadaptation pour la rendre plus autonome.
Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.