Goto main content

HI a aidé 1,000 familles

Réadaptation Santé Urgence
Liban

L'explosion à Beyrouth le 4 août 2020 a traumatisé toute une population. En six mois, Humanité & Inclusion (HI) a aidé près de 1,000 familles.

Ramadan Haj, 23 ans, est handicapé. Il vit avec sa mère Houriya, à Beyrouth, non loin du lieu de l'explosion - Août 2020.

Ramadan Haj, 23 ans, est handicapé. Il vit avec sa mère Houriya, à Beyrouth, non loin du lieu de l'explosion - Août 2020. | © Tom Nicholson / HI

Depuis le mois d'août, HI et son partenaire Mousawat effectuent des visites à domicile dans les quartiers d'Al Basta et de Carantina, touchés par l'explosion de Beyrouth. Nous avons fourni des soins psychologiques d’urgence, des services de réadaptation et des informations sur les services disponibles à proximité.

Comment fonctionnent les premiers secours psychologiques ?

HI dispose d'une équipe de 20 personnes qui dispensent des soins de « premiers secours » psychologiques à domicile. Lors d’une visite, ils encouragent les gens à parler de leur situation personnelle. Les « premiers secours » psychologiques consistent à écouter les gens, à identifier les expériences traumatisantes et à adopter une attitude bienveillante et attentive face à leur détresse.

L'équipe normalise les situations ou les réactions : si une personne explique qu'elle se sent trop anxieuse pour quitter son domicile, le psychologue lui répond que c'est normal et que beaucoup de gens réagissent de la même manière. Cela peut contribuer à soulager le stress. Depuis le mois d'août, nous avons mené plus de 1 500 séances de « premiers secours » psychologiques.

Assurer la réadaptation

Près de 350 personnes blessées ont bénéficié des services de réadaptation de HI et de ses partenaires. Plus de 250 aidants ont également été formés sur la manière d'aider leurs proches vivant avec des blessures ou un handicap.

HI a également distribué 170 appareils d'assistance : des appareils d’aide à la mobilité comme des fauteuils roulants, des cannes et des déambulateurs mais également des appareils d'assistance comme des poches urinaires, des cathéters, des coussins en gel et des chaises de toilette…

100 trousses de premiers secours ont également été distribuées par HI et son partenaire aux personnes qui pouvaient soigner elles-mêmes des blessures sans gravité et qui ne nécessitaient pas de visite à l'hôpital.

Renseigner sur les aides disponibles

Les équipes aident également les victimes à identifier leurs besoins et leurs priorités en les orientant vers des services ou des associations adéquates. Plus de 350 personnes ont ainsi été orientées vers des services sociaux -ou humanitaires-  principalement pour obtenir de la nourriture, un logement, de l'argent et une assistance médicale.

193 ménages ont bénéficié de 720 kits d'hygiène et de dignité (comprenant des couches et des serviettes hygiéniques).

Chaque personne a reçu des messages de sensibilisation et de prévention sur la COVID-19.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.

 

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante
© T. Nicholson / HI
Mines et autres armes Urgence

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.

Bonnes nouvelles - Mai 2024
© Mangafeo / HI
Droits Inclusion Mines et autres armes Santé

Bonnes nouvelles - Mai 2024

Bonnes nouvelles en Mai chez Humanité & Inclusion : déminage en Colombie, réadaptation au Soudan du Sud et éducation inclusive à Madagascar.