Goto main content
 
 

HI envoie une équipe au Honduras pour évaluer la situation après le passage de l’ouragan Iota

Urgence
International

L’ouragan Iota qui a touché l’Amérique centrale le 17 novembre a causé des dégâts considérables dans la région, déjà frappés par un ouragan majeur deux semaines auparavant. Humanité & Inclusion (HI) va dépêcher dès que possible une équipe au Honduras pour évaluer la situation. 

Image satellite de l'ouragan Iota 17 novembre 2020

Image satellite de l'ouragan Iota 17 novembre 2020 | © Cyclocane


Plus de 3 millions de personnes ont été affectées par les passages consécutifs de deux ouragans - Iota et Eta - au Honduras, provoquant la destruction de milliers d’habitations et des inondations majeures, qui entrainent des difficultés d’accès à l’eau potable et limitent le déplacement des populations. 

Iota est le plus fort ouragan enregistré dans l’Atlantique en 2020, ce qui fragilise d’autant plus les pays touchés, qui tentaient déjà de faire face aux dégâts engendrés par le premier ouragan. Les pluies persistantes sur les zones touchées par l'impact d'Eta ont provoqué des inondations et des glissements de terrain supplémentaires, augmentant le nombre de personnes ayant besoin d’aide.
 
Alors que les récoltes ont déjà été fragilisées, faisant peser des risques d’insécurité alimentaire sur les populations, ces pays doivent également faire face à l’épidémie de Covid, et pour le Honduras, à une insécurité liée à la présence de gangs.

HI va mobiliser dans les prochains jours une équipe d’urgence qui va se rendre au Honduras.  

"Nous allons sur place pour évaluer la situation, et déterminer les actions que nous pourrions mettre en place pour leur venir en aide, explique Fanny Mraz, directrice des opérations d’urgence pour HI. De très nombreuses familles ont perdu leurs maisons et parfois leurs moyens de subsistance, elles ont besoin d'un soutien urgent".

Le Honduras, qui compte un peu plus de 9 millions d’habitants, est un des pays parmi les plus pauvres du monde, dont près de 20% de la population vit dans une situation d’extrême pauvreté avec moins de 1.90 dollar par jour (1.66 euro). Dans la région, HI conduit des programmes en Amérique du Latine (Colombie, Pérou…) et dans la Caraïbe.
 

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam  

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 80 États ont adopté un accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, lors de la conférence de Dublin, le 18 novembre 2022.

« Les inondations ont détruit tous nos biens ».
© HI
Urgence

« Les inondations ont détruit tous nos biens ».

Suite aux inondations au Pakistan, HI fournit 2000 kits de fournitures d'urgence aux familles les plus vulnérables.