Accès direct au contenu

HI est aux côtés de la population en Centrafrique

Réadaptation Santé
République Centrafricaine

En RCA, où les tensions sont vives, les services de logistique et de réadaptation de Humanité & Inclusion (HI) permettent d’aider les populations les plus vulnérables.

Chargement d'un camion qui ira porter du matériel de Solidarités International à la plateforme aérienne pour un vol en direction de Ndele, à l'entrepôt de Première Urgence internationale (PUI), pour l'organisation International Rescue Committee (IRC) à Bangui, le 18 novembre 2020.

Chargement d'un camion qui ira porter du matériel de Solidarités International à la plateforme aérienne pour un vol en direction de Ndele, à l'entrepôt de Première Urgence internationale (PUI), pour l'organisation International Rescue Committee (IRC) à Bangui, le 18 novembre 2020. | © Adrienne Surprenant / HI

En RCA, HI met en œuvre plusieurs projets dans les domaines de la santé, de la logistique et de l’inclusion. Basées à Bangui, Bambari et Bangassou, les équipes de l’organisation sont à pied d’œuvre pour aider les populations prises en étau dans un conflit qui s’intensifie.

« La RCA est plongée dans un nouveau cycle de violences. Depuis mi-décembre, le pays connait une résurgence des conflits armés entre les forces gouvernementales et leurs alliés d’une part, et la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), d’autre part. », explique Coralie Frémion, la directrice des programmes HI en République centrafricaine.

La crise pèse lourdement sur les populations

« La RCA dépend des importations pour certains produits alimentaires, pour le carburant et pour les produits industriels. Or, pendant deux mois, la principale route du pays qui relie Bangui à Douala au Cameroun, par laquelle transite habituellement la majorité des marchandises importées, a été perturbée par l’insécurité et les conflits armés. Ceci a une incidence sur la vie de chaque Centrafricain puisque cette situation génère une inflation extraordinaire. Par exemple, le prix du riz à Bangui a augmenté de 43 % en janvier 2021. La crise que traverse le pays depuis décembre a occasionné plus de 120 000 nouveaux déplacés internes (PDI) qui s’ajoutent aux 600 000 personnes déjà déplacées internes. En tout, 1,3 million de personnes ont fui à l’intérieur du pays ou dans un pays voisin, soit un quart de la population centrafricaine, poursuit Coralie Frémion. Les enjeux concernant la protection des civils et des acteurs humanitaires sont importants[1]. Dans ce contexte, et malgré l’insécurité, HI et de nombreuses ONG continuent donc à travailler malgré tout. »

HI continue à travailler malgré tout

En réponse à cette situation, le projet de cargos aériens humanitaires mis en œuvre par HI est plus important que jamais afin de maintenir l’acheminement de l’aide humanitaire. Le fret aérien constituant parfois l’unique solution, pour atteindre facilement et rapidement les populations les plus vulnérables, il couvre 24 destinations. L’équipe logistique constituée de 6 personnes est à pied d’œuvre, s’assurant d’acheminer l’aide essentielle pour le compte de l’ensemble des organisations humanitaires du pays. Les articles transportés sont des médicaments, des vaccins, des kits COVID, des kits répondant à des besoins de bases contenant, par exemple, des couvertures, des bâches et du savon, des kits scolaires mais aussi des matériaux de construction.

Le projet de réadaptation physique de HI a, quant à lui, pris en charge la réadaptation physique de plusieurs personnes blessées à Bambari, une ville située au centre du pays et ayant connu plusieurs épisodes d’affrontements armés. L’équipe de HI, composée de neuf personnes, fournit des soins de kinésithérapie, un soutien psycho-social, des aides à la mobilité, des prothèses et des orthèses aux personnes handicapées et aux blessés dans cette région. En janvier dernier, les blessés de guerre représentaient 70 % de nos patients. Tous ont été blessés par balles. Cette tendance s’accélère alors que Bambari a fait l’objet au mois de février de nouveaux affrontements entre les forces belligérantes.

[1] En 2021, 2,8 millions de Centrafricaines et Centrafricains – 57% de la population – auront besoin d’assistance humanitaire et de protection (source OCHA)

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ahmad a perdu son emploi après avoir été blessé. HI l'a aidé à créer sa propre entreprise.
© D.Ginsberg / HI
Inclusion Réadaptation

Ahmad a perdu son emploi après avoir été blessé. HI l'a aidé à créer sa propre entreprise.

Après avoir été blessé lors de la crise syrienne, Ahmad ne pouvait pas garder son travail. HI lui a fourni la formation et les ressources pour créer une entreprise à domicile

Plus de 130 personnes accueillies chaque semaine au centre de réadaptation de Kandahar
© HI
Réadaptation

Plus de 130 personnes accueillies chaque semaine au centre de réadaptation de Kandahar

Mohamad Rasool dirige les programmes de HI à Kandahar, en Afghanistan. Il nous parle de la situation humanitaire catastrophique du pays, un an après la prise de pouvoir par les Talibans.

En Haïti, HI aide Jérôme à reprendre confiance en lui
© Jean Marie Jakomina / HI
Réadaptation Urgence

En Haïti, HI aide Jérôme à reprendre confiance en lui

Jérôme a été durement éprouvé par le séisme d’août 2021, puis par un AVC. HI lui fournit des séances de réadaptation et de soutien psychosocial pour l’aider à surmonter ces épreuves.