Goto main content

HI se mobilise suite à une explosion mortelle au cœur de Freetown

Urgence
Sierra Leone

Le 5 novembre, l’explosion d’un camion-citerne suite à une collision avec un poids-lourd a fait plus de 100 morts dans le quartier de Wellington à Freetown. Humanité & Inclusion (HI) vient en aide aux victimes.

L’équipe de HI évalue les besoins des victimes sur les lieux de l’explosion à Freetown, Sierra Leone, 2021.

L’équipe de HI évalue les besoins des victimes sur les lieux de l’explosion à Freetown, Sierra Leone, 2021. | © Alimamy Bangura / HI

Un besoin en réadaptation et soutien psychosocial

Suite à l’explosion d’un camion-citerne dans la capitale Sierra-léonaise, les équipes de HI se sont rendues sur les lieux pour évaluer des besoins des victimes. Parmi les personnes ayant été blessées, de très nombreuses auront besoin de traitements médicaux, mais aussi de soins de réadaptation. « Il est important de prendre en charge les blessés et notamment les grands brûlés en leur proposant des soins de réadaptation », affirme Pauline Ducos, directrice de HI en Sierra Leone. « Si ces soins ne sont pas prodigués après leur hospitalisation, les victimes risquent de perdre en capacités fonctionnelles et ainsi, de développer un handicap. » 

Pour les aider à surmonter cette épreuve, les équipes de HI pourraient également fournir un soutien psychosocial aux survivants et aux proches des victimes. « Le soutien psychosocial des victimes, est actuellement notre priorité, il éviterait la survenue de nombreux traumatismes psychologiques. » explique Mamoud Kargbo manager des opérations de HI à Freetown.

Une « catastrophe nationale »

Déclaré comme « catastrophe nationale » par le vice-président du Sierra Leone, l’accident a été causé par la collision entre un camion-citerne et un poids lourd transportant du granit. La plupart des victimes de l’explosion sont des vendeurs ambulants et des motocyclistes qui tentaient de récupérer le carburant s’échappant du camion-citerne avant que celui-ci n’explose. Le dernier bilan, lundi, faisait état de 101 morts et de près de 200 blessés dont 50% ne survivront pas de leur blessure. Tous sont traitées dans les hôpitaux et les cliniques de la ville, mais les hôpitaux sont débordés en raison de cet afflux brutal de patients. La Sierra Leone ne dispose pas d’expertise médicale pour soigner les grands brûlés.

HI agit en Sierra Leone depuis 25 ans

En 1996, HI a lancé ses premières activités en Sierra Leone avec l'ouverture d'un centre de réhabilitation à Bo suivi de 3 autres centres. Depuis, HI a contribué à élever les normes des soins de réhabilitation et à promouvoir l'agenda de l'éducation inclusive, de la protection et de la santé mentale. HI a également répondu aux principales urgences sanitaires de la dernière décennie, notamment l'épidémie d'Ebola de 2013 à 2015, l’éboulement de boue en 2017 et la pandémie COVID-19 en cours.

Depuis sa première mission en 1996, HI a touché des dizaines de milliers de personnes, notamment des personnes handicapées, des filles, des enfants et des femmes qui avaient besoin d'un soutien pour soulager les souffrances dues au manque d'accès aux services et à la précarité.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »
© Shumon Ahmed/HI
Droits Réadaptation Santé Urgence

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »

Aujourd'hui, Cox's Bazar abrite près d'un million de réfugiés Rohingyas. 12% de ces apatrides sont des personnes handicapées.

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.