Goto main content

Journée mondiale d'action le 2 mai : Cesser tout transfert d'armes

Mines et autres armes Urgence
Territoires Palestiniens Occupés

HI, au sein de la coalition Ceasefire Now, participe à une journée d'action appelant à cesser tout transfert d’armes et demande un cessez-le-feu immédiat à Gaza.

Destruction à Khan Younes

Destruction à Khan Younes | © HI

Depuis le 7 octobre et l'escalade de violences entre Israël et le Hamas, quelque 33 000 Palestiniens ont été tués et 75 000 blessés dans les bombardements incessants de Gaza par les forces israéliennes. Cette offensive meurtrière fait suite à une attaque massive lancée par le Hamas contre Israël, au cours de laquelle 1 200 Israéliens ont été tués et 240 Israéliens et ressortissants étrangers pris en otage.

Une campagne pour mettre fin au transfert d’armes

Face au désastre humanitaire à Gaza, la coalition Ceasefire Now, en collaboration avec de nombreuses ONG dont HI, organisent le 2 mai une journée mondiale d'action.

Cet événement consiste en une série de messages et de visuels à diffuser sur les réseaux sociaux, interpelant les Etats pour cesser les transferts d'armes à Israël et aux groupes armés palestiniens et soulignant l'impact dévastateur de leur utilisation sur la population civile.

Un rassemblement autour d’un arme factice géante dont le canon est noué, avec photo, aura également lieu le 2 mai à 9 heures devant la tour Eiffel. Plusieurs porte-parole d’ONG seront sur place pour répondre aux questions des journalistes qui seront invités.

Les ravages des armes explosive

L’escalade de violences à Gaza a atteint un niveau de gravité sans précédent. Les bombardements israéliens ont privé les habitants de Gaza des biens et de services vitaux : les violences ont endommagé ou détruit environ 62 % de toutes les maisons de Gaza. 84 % des établissements de santé ont été détruits ou endommagés. Le niveau de destructions est tel que le territoire est devenu quasi inhabitable.

Les pays visés par cette campagne

Cette campagne s’adresse principalement aux pays suivants, parmi les premiers fournisseurs d’armes à Israël :

Les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Danemark, la France, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne et l'Australie, qui sont d'importants exportateurs d'armes vers Israël, en particulier les États-Unis et l'Allemagne.

« Sans arrêt des transferts d'armes, les bombardements en zones peuplées ne cesseront jamais. L'escalade de la violence à Gaza depuis le 7 octobre est alimentée par la prolifération des armes et peuvent être une forme de la complicité dans les violations du droit international. Cette Journée mondiale d'action le 2 mai est une étape cruciale pour mettre fin à la crise humanitaire dévastatrice à Gaza. »

Florence Daunis, Directeur des opérations internationales

Les objectifs de cette journée mondiale d'action

  • Sensibiliser : l'événement vise à sensibiliser la communauté mondiale à l'impact dévastateur des transferts d'armes sur les droits de l'homme, en particulier dans la bande de Gaza. Les civils subissent les violences et les conséquences dévastatrices de la prolifération des armes.
  • Plaider en faveur d'un changement de politique : les participants à la campagne demandent aux gouvernements du monde entier, en particulier à ceux qui sont identifiés comme les principaux exportateurs d'armes vers Israël, de mettre fin aux transferts d'armes.
Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »
© Shumon Ahmed/HI
Droits Réadaptation Santé Urgence

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »

Aujourd'hui, Cox's Bazar abrite près d'un million de réfugiés Rohingyas. 12% de ces apatrides sont des personnes handicapées.

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.