Goto main content

Le déminage à Chaparral fait naître de nouveaux espoirs

Mines et autres armes
Colombie

Depuis octobre 2021, HI mène des opérations de déminage humanitaire dans El Cañón de Las Hermosas en Colombie, pour que les habitants retrouvent le plein usage de leurs terres.

Un démineur travaille dans la zone de Chaparral, où les équipes doivent régulièrement faire face à des inondations, des éboulements ou des glissements de terrain.

Un démineur travaille dans la zone de Chaparral, où les équipes doivent régulièrement faire face à des inondations, des éboulements ou des glissements de terrain. | © J. M. Vargas / HI

El Cañón de Las Hermosas abrite quatre zones possiblement contaminées par des engins explosifs : El Escobal, La Aurora et El Davis, ainsi que le parc naturel de Las Hermosas, une réserve naturelle protégée. Grâce au travail d’enquête et aux opérations de déminage de HI quand la présence d’engins explosifs est confirmée par les enquêteurs, les communautés pourront réutiliser leurs terres agricoles et pastorales, et assurer à nouveau la conservation de l'écosystème.

Déminer dans des conditions difficiles

La géographie d’El Cañón de Las Hermosas est particulièrement escarpée. Les glissements de terrain, les inondations et les éboulements sur la seule route d’accès sont fréquents, ce qui empêche les communautés de se déplacer.

« Pour accéder aux zones de travail, l'équipe de déminage doit parcourir environ 5 heures à cheval depuis la base opérationnelle, en traversant des rivières et des gouffres », précise Toni Vitola, responsable du projet de déminage à Chaparral.

Toni explique que HI a pour objectif de déminer 42 800 mètres de terrain. L’équipe compte plus de 10 démineurs, qui travaillent six semaines sur place avant de bénéficier de deux semaines de repos.

Après la première période d’évaluation des zones, les opérations de déminage ont commencé en juillet 2022. De plus, au cours de la première année du projet, 60 personnes ont reçu une formation sur les risques liés aux mines.

« Il existe des preuves de la présence d'engins explosifs dans la première zone que nous allons déminer. Des détonations y ont été entendues et cinq vaches ont disparu après avoir pénétré dans la zone », ajoute Toni.

Accompagner la mise en place de projets dans les communautés

Les zones où HI opère sont situées entre 1 600 et 4 000 mètres d’altitude. Elles servent traditionnellement aux communautés comme terres agricoles – café, maïs, banane, yucca – et pastorales. La possible présence d’engins explosifs, héritage du conflit armé, empêche aujourd’hui les habitants d’en faire pleinement usage. Grâce aux opérations de déminage de HI, ils pourront en reprendre possession sans peur.

Pour soutenir des projets de développement portés par les communautés, HI organise des discussions avec les habitants afin de déterminer leurs besoins prioritaires. Les concertations ont permis d’identifier un projet de construction de trois grandes serres, qui sera accompagné par HI.

Álvaro Lozano est agent de liaison communautaire de HI. Il vient lui-même de la zone de Chaparral et nourrit pour son territoire un espoir attachant. Ses désirs sont aussi ceux des autres habitants de Chaparral :

« Nous avons beaucoup de rêves mais je veux en voir émerger toujours plus. Je rêve d'une paix durable, d’un territoire que nous pourrons laisser en héritage aux générations suivantes. Nous rêvons tous de terres où nous pouvons nous amuser et développer un tourisme vert, » souligne Álvaro.

Des zones très affectées par le conflit armé

L'histoire d’El Cañón de Las Hermosas a été marquée par le conflit armé. Pendant plus de 50 ans, les communautés qui y habitent ont dû en subir les conséquences humanitaires : déplacements forcés, confinements, recrutements forcés et accidents causés par des engins explosifs, entre autres.

« J'ai été confiné pendant deux ans dans ma propre maison, parce qu’un groupe armé me l'avait ordonné. Je ne pouvais pas vivre avec l'idée d'être enfermé sur mon propre territoire », raconte Álvaro.

Suite aux accords de paix, la richesse naturelle de la région a été redécouverte. Elle abrite près de 50 000 hectares de forêts, de lagunes, de zones humides et de « paramos », des plateaux d’altitude de la Cordillère des Andes. Des espèces de flore et de faune introuvables ailleurs s’y développent, parmi lesquelles figurent des espèces menacées. Comme le souligne Álvaro, l'installation d'engins explosifs a également affecté les animaux.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.

 

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante
© T. Nicholson / HI
Mines et autres armes Urgence

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.

Bonnes nouvelles - Mai 2024
© Mangafeo / HI
Droits Inclusion Mines et autres armes Santé

Bonnes nouvelles - Mai 2024

Bonnes nouvelles en Mai chez Humanité & Inclusion : déminage en Colombie, réadaptation au Soudan du Sud et éducation inclusive à Madagascar.