Goto main content

Les organisations humanitaires appellent au respect du droit international humanitaire, à la protection des civils et des infrastructures civiles en Ukraine

Mines et autres armes
Ukraine

En Ukraine, des zones peuplées, notamment à Dnipro, Kiev, Lviv et Ternopil, ont été attaquées lundi par des armes explosives à large rayon d’impact, tuant au moins 11 civils et en blessant 89 autres.

 

 

Infrastructures en Ukraine détruites

Infrastructures en Ukraine détruites | © T.Mayer / HI

Plusieurs infrastructures civiles ont été détruites, notamment un terrain de jeux, un pont piéton et plusieurs maisons. Les dommages causés à des infrastructures civiles essentielles ont également entraîné des pannes de courant et perturbé l'approvisionnement en eau, en électricité et les communications, et ce alors que les civils se préparent pour l'hiver.

Ces attaques ont eu lieu alors que l’intensification des violences a contraint plusieurs organisations humanitaires à suspendre leurs opérations, par de sécurité pour leur personnel et les populations qui ont besoin d'aide, jusqu’à ce que la situation soit de nouveau suffisamment sure.

Les organisations humanitaires en Ukraine appellent au respect des obligations découlant du droit international humanitaire et du droit international des droits de l'homme, et à la protection des civils et des infrastructures civiles contre le conflit en cours.

Les attaques constituant des représailles visant les civils, les infrastructures civiles et les bâtiments utilisés pour la protection des populations civiles sont toujours interdites par le droit de la guerre.

 

SIGNATAIRES

  1. Action contre la Faim
  2. Arbeiter-Samariter-Bund
  3. CAFOD
  4. Caritas Ukraine
  5. Corus International
  6. Christian Aid
  7. Danish Refugee Council
  8. Doctors of the World
  9. FHI 360
  10. Finn Church Aid
  11. Humanité & Inclusion
  12. HelpAge International
  13. Institute of Psychosomatics and Trauma Healing
  14. International Medical Corps
  15. International Rescue Committee
  16. INTERSOS
  17. Medical Teams International
  18. Mercy Corps
  19. Network 100 percent life Rivne
  20. PAX
  21. People in Need
  22. Plan International
  23. Première Urgence Internationale (PUI)
  24. Save the Children
  25. Solidarités International
  26. Stabilization Support Services
  27. Terre des hommes
  28. War Child
  29. World Vision

Les attaques de représailles visant des civils, des biens civils et des bâtiments utilisés pour la protection des populations civiles sont toujours interdites par les lois de la guerre.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 80 États ont adopté un accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, lors de la conférence de Dublin, le 18 novembre 2022.

Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé
© J. M. Vargas / HI
Mines et autres armes

Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé

Marta Quintero travaille depuis 7 ans sur les opérations de déminage de HI en Colombie. Elle œuvre pour l’avenir de son pays grâce à une détermination sans faille, fruit de son histoire personnelle.