Goto main content

Philippines typhon Haiyan 2013 : « Le chaos, l’angoisse, le drame. Notre priorité était d’éviter le pire »

Urgence
Philippines

À l’approche du typhon Mangkhut qui menace les Philippines, Edith Van Wijngaarden, directrice de HI aux Philippines en 2013, se souvient du typhon Haiyan.

Typhon Mangkhut dans l'océan Pacifique, en direction des Philippines

Typhon Mangkhut dans l'océan Pacifique, en direction des Philippines | © Cyclocane

Edith Van Wijngaarden

« À l’approche du typhon Mangkhut, mes pensées vont aux Philippins qui vont devoir affronter cette forte tempête, et aux équipes de HI sur place. J’étais directrice de HI aux Philippines en 2013 quand le typhon Haiyan a frappé le pays. Je me rappelle du chaos, de l’angoisse. Un vrai drame. La communication a été coupée pendant plusieurs jours. Près de 6300 personnes ont perdu la vie, et près de 14 millions de personnes ont été affectées.

Notre priorité était de venir en aide aux personnes affectées le plus rapidement possible, et d’éviter le pire. On s’est organisés rapidement et on a pu venir en aide à plus de 8 000 personnes, en menant notamment des séances de réadaptation, en proposant un soutien psychologique, en reconstruisant des maisons et en permettant aux populations de retrouver une source de revenus. Mais cette catastrophe a marqué les esprits et reste dans les mémoires ».

 

 


HI intervient régulièrement auprès des populations affectées par les catastrophes naturelles aux Philippines, notamment en préparant les communautés à être plus résilientes face aux désastres. A l’approche du typhon Mangkhut, les équipes HI sont mobilisées pour être en mesure d’intervenir auprès des plus vulnérables.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Lara, une enfant handicapée dans la guerre
© HI
Réadaptation Urgence

Lara, une enfant handicapée dans la guerre

Lara, âgée de 8 ans, a une paralysie cérébrale. Elle vit l'expérience terrifiante de la guerre.

Nous voulons vivre en sécurité, en paix et libres : l’appel de Jean, déplacé au Nord-Kivu
© S. Lazzarino / HI
Réadaptation Urgence

Nous voulons vivre en sécurité, en paix et libres : l’appel de Jean, déplacé au Nord-Kivu

Plus de 2,7 millions de personnes ont été déplacées par la crise au Nord-Kivu ; dans les sites de déplacés près de Goma, les besoins sont criants. Jean Bahati, 60 ans témoigne.

Au milieu des affrontements qui secouent le Nord-Kivu, Diela apprend à marcher
© S. Lazzarino / HI
Réadaptation Urgence

Au milieu des affrontements qui secouent le Nord-Kivu, Diela apprend à marcher

Maria et Diela sont arrivées au camp de déplacés de Bulengo en février 2024. La petite de 2 ans avait des retards de développement, qu’elle commence à rattraper grâce à un accompagnement spécialisé.