Goto main content

Pour faire face à la pandémie Covid-19, HI adapte ses activités

Santé Urgence
International

Alors que la pandémie du Coronavirus s’étend aux pays déjà marqués par la pauvreté, les conflits ou les catastrophes naturelles, HI adapte son dispositif à la crise sanitaire.

Photo d'archive

Photo d'archive | © B. Blondel / HI

De plus en plus touchés par la pandémie, les pays en voie de développement sont démunis pour affronter cette catastrophe humanitaire annoncée. L’objectif de HI est plus que jamais de rester aux cotés des populations vulnérables et des personnes handicapées.

HI poursuit ses activités auprès de ses bénéficiaires

L’ensemble des équipes opérationnelles de HI, dans les pays d’intervention et dans les sièges, adapte les projets en cours afin de protéger ses bénéficiaires et son personnel du virus.

Ainsi, l’association met en place les mesures d’hygiène indispensables, notamment les gestes barrières, à la poursuite des soins vitaux comme la réadaptation ou les distributions de besoins essentiels.  Les activités de groupe, comme celles à base communautaire, sont également limitées à 10 personnes.

Des actions de sensibilisation inclusives

Forte de ses expériences passées lors des épidémies de choléra ou d’Ébola, HI s’efforce d’initier et de renforcer certains projets pour aider la population à se protéger.

Au 25 mars, environ 25 projets ont commencé à intégrer ou préparer des mesures spécifiques. Au Mali, en Éthiopie, au Bengladesh ou encore en Libye, ses équipes déploient des actions de prévention au Covid-19 inclusives et accessibles à tous. Des supports de sensibilisation adaptés à différents types de déficiences sont par exemple développés.

Au Tchad, des messages de sensibilisation seront diffusés par radio. Et en Haïti, HI vient en appui aux hôpitaux en matière de communication et de prévention.

Les partenaires de l’association sont également accompagnés et sensibilisés aux gestes barrières. Des actions vont aussi être proposées en Algérie, au Maroc, au Tchad ou encore en Sierra Leone...

HI mène par ailleurs des actions de plaidoyer auprès des autorités locales et des acteurs humanitaires afin que la réponse qu’ils déploient soit adaptée aux populations vulnérables. Ainsi à Madagascar, l’association diffuse des conseils pratiques pour l’inclusion des personnes handicapées dans les actions de sensibilisation réalisées par les équipes locales de secours. Et en Centrafrique, sa plateforme logistique en appui aux organisations humanitaires adapte son dispositif.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques Mines et autres armes

Augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

L'Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre - pour la septième année consécutive. L'Observatoire a enregistré 5 544 victimes en 2021. 75 % d'entre elles étaient des civils.Ce chiffre élevé est principalement le résultat de l'augmentation des conflits armés et de la contamination par les mines improvisées depuis 2015. L'utilisation de mines par les armées de la Russie et du Myanmar, ainsi que par des groupes armés non étatiques dans cinq pays, sont les principaux facteurs d'une forte augmentation mondiale de l'utilisation de ces armes en 2022.

Les États se réuniront à Genève du 21 au 25 novembre pour la 20e conférence annuelle du Traité d'Ottawa qui interdit les mines. Alors que nous célébrons les 25 ans de ce traité, HI exhorte les États à faire pression sur les parties au conflit pour qu'elles mettent fin à l'utilisation de ces armes barbares et à soutenir le financement de l'aide aux victimes qui se réduit malgré des besoins croissants et un nombre élevé de victimes ces dernières années.

Lire le rapport au complet en anglais.

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

80 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes.

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 80 États ont adopté un accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, lors de la conférence de Dublin, le 18 novembre 2022.

« Les inondations ont détruit tous nos biens ».
© HI
Urgence

« Les inondations ont détruit tous nos biens ».

Suite aux inondations au Pakistan, HI fournit 2000 kits de fournitures d'urgence aux familles les plus vulnérables.