Accès direct au contenu

Réduction inclusive des risques de catastrophes aux Philippines

Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence
Philippines

Aux Philippines, les fréquentes catastrophes naturelles ont de graves conséquences pour les personnes handicapées. Humanité & Inclusion (HI) travaille en étroite collaboration avec les communautés touchées pour inclure les groupes vulnérables dans la préparation aux catastrophes et faire entendre leur voix.

Photo de l'impact du typhon Mangkhut suite à la mission d'évaluation menée par HI dans la province de Kalinga (région Cordillère).

Photo de l'impact du typhon Mangkhut suite à la mission d'évaluation menée par HI dans la province de Kalinga (région Cordillère). | © HI

HI participe à la COP26

HI participe à la COP26 pour plaider en faveur de l'inclusion des personnes handicapées dans la réduction des risques de catastrophe (RRC) et dans la gouvernance du changement climatique dans le monde entier. Plus d'un milliard de personnes sont concernées par la planification inclusive de la réduction des risques et de l'action climatique ; il n'est donc plus acceptable que les décideurs politiques les excluent des efforts de réponse.

100 000 000 résidents à risque

En cas de catastrophe naturelle, les personnes handicapées ont jusqu'à quatre fois plus de risques de perdre la vie qu'une personne non handicapée. Elles sont souvent laissées de côté dans la planification de la préparation aux catastrophes, ce qui se traduit par des obstacles à l'accessibilité et un manque de ressources d'urgence adaptées. HI mène des projets inclusifs de réduction des risques de catastrophes dans 15 pays, dont les Philippines, l'un des pays les plus exposés aux catastrophes dans le monde.

Situé dans la ceinture de typhons du Pacifique Nord et dans la ceinture de feu du Pacifique, le pays subit fréquemment des cyclones, une activité volcanique et des tremblements de terre, ce qui met en danger ses plus de 100 000 000 d'habitants.

"Les personnes handicapées sont invisibles lors des crises aux Philippines, qu'elles soient causées par des cyclones, des tremblements de terre, des éruptions volcaniques ou le COVID-19", explique Carissa Galla HI, spécialiste technique de la réduction des risques de catastrophes pour la région. "Combien de personnes handicapées sont touchées ? Combien peuvent accéder à l'aide humanitaire ? Combien reçoivent des informations d'alerte et peuvent évacuer en toute sécurité ? Ces informations sont rarement recueillies et les besoins ne sont donc pas pris en compte. Nous devons travailler avec les personnes handicapées et leurs organisations pour faire en sorte que personne ne soit invisible en cas d'urgence."  

HI réduit les risques de catastrophes

Les équipes de HI travaillent à réduire la vulnérabilité de 32 barangays[1] dévastés par le typhon Ompong et à renforcer leur résilience. Elles les aident à se préparer aux risques de catastrophe en améliorant la participation significative et inclusive des sociétés civiles à la gouvernance des catastrophes et des risques climatiques. Le projet[2] vise à :

  • Élaborer des plans de préparation aux risques dans 3 000 foyers vulnérables.
  • Distribuer 26 kits d'alerte précoce inclusifs aux communautés (mégaphones, sifflets, cloches et dispositifs visuels, tels que des drapeaux de couleur, des cartes de communication, des gilets réfléchissants, des ponchos, des lampes de poche LED, des panneaux solaires, des lampes frontales et des radios transistorisées).
  • Supprimer les obstacles pour les personnes âgées, les personnes handicapées, les jeunes et les femmes dans les actions de RRC. Augmenter de plus de 500 le nombre de femmes leaders qui jouent un rôle actif dans les structures de gouvernance des risques climatiques et de catastrophes.
  • Augmenter de 80 % les initiatives en matière de risques climatiques menées par les organisations communautaires.
  • Améliorer les plans d'urgence des municipalités et mettre en place 26 bureaux d'assistance sur les risques climatiques.
  • Organiser des formations inclusives sur la RRC à l'intention des organisations et des responsables politiques.
  • Organiser des ateliers de sensibilisation au genre, à l'âge et au handicap, ainsi que des exercices de simulation.
  • Collecter des données concernant le sexe, l'âge, le handicap, les risques et les ressources des personnes situées dans les zones à risque.

Les personnes handicapées en tant que contributeurs clés

« Lorsque le typhon Ompong a frappé notre municipalité et tué 94 personnes, j'ai compris l'importance de la participation des citoyens à la gouvernance des risques », déclare Avelino Tomas, président régional de l'Organisation des personnes handicapées. « Les personnes handicapées sont capables de prendre le contrôle de leur vie et de leur sécurité. Nous devons leur permettre de participer et de contribuer à la gouvernance des risques liés aux catastrophes et au climat »

Non seulement nous devons inclure leurs besoins dans les efforts de réduction des risques de catastrophe, mais nous devons aussi nous assurer que les personnes handicapées contribuent activement à la réponse. Selon une enquête menée par les Nations unies en 2013, 50 % des personnes handicapées ont déclaré vouloir participer aux efforts de réduction des risques de catastrophe, mais seulement 17 % d'entre elles étaient au courant de l'existence de plans de RRC dans leur communauté. De nombreuses autorités se concentrent sur ce que les personnes handicapées ne peuvent pas faire, ignorant leur expertise et leur capacité à mener des initiatives. Aux Philippines comme ailleurs, les idées fausses et les obstacles à la participation donnent aux gens le sentiment inexact que les personnes handicapées ne peuvent être que des bénéficiaires passifs d’une aide extérieure. Des enquêtes ont révélé que de nombreux membres de la communauté perçoivent ces personnes comme des "victimes", des individus "fragiles" ou des "fardeaux" en cas de catastrophe. Mme Carmela Penchon, secrétaire de la Fédération des personnes handicapées d'Itogen, a raconté que, auparavant,en tant que femme handicapée, elle se sentait incapable de contribuer activement aux politiques de gouvernance climatique. Toutefois, depuis qu’elle a assisté à une session de sensibilisation de HI sur le handicap, le genre et l'âge, elle est devenue une avocate active et franche. Elle défend aujourd’hui les moyens de protéger sa communauté et de mener des initiatives de RRC et de gestion du changement climatique.

 

[1] L’unité administrative la plus petite aux Philippines

[2] Projet EMPOWER. Financé par l’Union Européen. Mené par HI et Adventist Development and Relief Agency

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Un tremblement de terre frappe les Philippines. HI évalue la situation
© Karmela Indoyon / HI
Urgence

Un tremblement de terre frappe les Philippines. HI évalue la situation

Le 27 Juillet, un séisme d’une magnitude de 7,0 a frappé la région de Luzon aux Philippines. HI a réagi immédiatement pour évaluer les besoins dans la région touchée.

Quatre mois plus tard, HI soutient encore les rescapés du cyclone
©H.Andrianjatovo / HI
Urgence

Quatre mois plus tard, HI soutient encore les rescapés du cyclone

Après que des cyclones consécutifs aient dévasté Madagascar, les familles se sont retrouvées sans rien. Depuis des mois, HI fournit des produits de première nécessité aux plus vulnérables.

En Haïti, HI aide Jérôme à reprendre confiance en lui
© Jean Marie Jakomina / HI
Réadaptation Urgence

En Haïti, HI aide Jérôme à reprendre confiance en lui

Jérôme a été durement éprouvé par le séisme d’août 2021, puis par un AVC. HI lui fournit des séances de réadaptation et de soutien psychosocial pour l’aider à surmonter ces épreuves.