Goto main content

Se redresser sur ses jambes… et dans sa tête

Réadaptation Urgence
Yémen

Il y a 6 mois, Salim, 17 ans, a été fauché par une bombe dans l’épicerie où il travaillait près de Hodeidah. Il a été soigné à l’hôpital de la ville où il a été amputé au-dessous du genou. Un véritable choc. Salim était angoissé : comment pouvait-il continuer à vivre avec une seule jambe ? Comment subvenir aux besoins de la famille ? Comment poursuivre sa scolarité ?

Salim marche à l'aide d'une prothèse fournie par HI

Salim marche à l'aide d'une prothèse fournie par HI | © Ayman / HI

C’est à Sana’a, à 4 heures de route de chez lui, que Salim est venu suivre des soins en réadaptation et recevoir une prothèse. Il y a plusieurs mois, dans l’épicerie où il travaillait, en plus de ses études, le jeune homme a été touché par une bombe.

« Quand j'ai vu Salim la première fois, il était déprimé. Les douleurs l'empêchaient de dormir. Il ne voulait pas accepter sa nouvelle condition. Il pleurait, pensant qu’il n’avait plus d’avenir. Pour lui, il était impossible d'avoir une prothèse et de vivre comme les autres… », raconte la psychologue Sana.

HI lui a fourni des béquilles, des séances de rééducation pour le préparer à recevoir sa prothèse. Il a fallu également le soutenir psychologiquement.

« Quand j'ai reçu mon congé de l'hôpital, j’étais sans jambe. J’avais honte de retourner à l’école. J'avais perdu tout espoir de marcher à nouveau. En définitive, c’est dur mais ce n'est pas la fin de la vie. L'avenir est encore possible. Je marche normalement. J'adore lire et jouer avec mes amis. Je veux continuer mes études et soutenir ma famille. »

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Tenir sur ses deux jambes : plus facile à dire qu'à faire
© S. Wohlfahrt / HI
Réadaptation

Tenir sur ses deux jambes : plus facile à dire qu'à faire

Longini a neuf ans, il vit au Rwanda et a deux prothèses toutes neuves. Sa nouvelle paire de jambes inférieures était enfin prête au début du mois de novembre 2021. Longini a dû attendre un an et demi pour les recevoir, et le COVID-19 en est largement responsable ...

Noor, marcher pour réapprendre à vivre
© A. Rahhal / HI
Réadaptation Urgence

Noor, marcher pour réapprendre à vivre

Noor, 3 ans, fait partie des survivants du séisme qui a frappé la Turquie et le Nord-Ouest syrien en février 2023. Humanité & Inclusion accompagne cette petite fille pleine de vie sur le chemin de la résilience.

« Nous avons besoin de deux fois plus de fournitures »
HI
Réadaptation Santé Urgence

« Nous avons besoin de deux fois plus de fournitures »

L’infirmière Wala soigne les personnes chez elles et dans les camps de déplacés. Elle parle de sa vie, de son travail et de la situation à Gaza.