Accès direct au contenu

Sensibiliser la population au danger des bombes non explosées

Mines et autres armes Urgence
Territoires Palestiniens Occupés

Un cessez-le-feu a été conclu après 11 jours de bombardements. Mais la menace sur les civils n'est pas finie : des centaines de bombes non explosées sont un danger quand les gens rentrent chez eux.

Pamphlet utilisé en 2015 pour mener des sessions d'éducation aux risques à Gaza.

Pamphlet utilisé en 2015 pour mener des sessions d'éducation aux risques à Gaza. | © F-X Errembault / HI

Il est urgent de sensibiliser les gens au danger des bombes non explosées et de les informer sur les bons comportements à avoir.

 

Les bombardements et les pilonnages ont cessé. Mais combien de bombes non explosées se trouvent dans les décombres ? Il est encore difficile de le dire mais il est sûr qu'elles menacent la vie des civils. Jusqu'à présent, les autorités locales déclarent avoir localisé 292 munitions non explosées...

 

De retour chez elles après les bombardements, les familles déplacées peuvent trouver des munitions non explosées à l'intérieur de leur maison, dans les gravats de bâtiments détruits, ou dispersées dans la ville... La priorité est d'informer la population sur les risques et d’enseigner les bons comportements. 

 

« Il est important de sensibiliser les gens sur les risques liés aux bombes non explosées et de leur enseigner les bons réflexes. Cela peut sauver des vies », déclare Laurent Palustran, Responsable pays de HI pour les Territoires palestiniens.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »
© Shumon Ahmed/HI
Droits Réadaptation Santé Urgence

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »

Aujourd'hui, Cox's Bazar abrite près d'un million de réfugiés Rohingyas. 12% de ces apatrides sont des personnes handicapées.

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.