Goto main content

Typhon Haima aux Philippines : Handicap International en alerte

Urgence
Philippines

Le typhon Haima va frapper l’île de Luzon au nord des Philippines ce mercredi 19 octobre et risque d’affecter des milliers de personnes. Handicap International se rend dans cette province et se tient prête à évaluer l’impact des dégâts provoqués par la catastrophe.

Ville de Guiuan après le passage du typhon Haiyan en 2013

Ville de Guiuan après le passage du typhon Haiyan en 2013 | © B. Blondel / Handicap International

Le typhon Haima, de catégorie 4 sur 5 sur l’échelle de Saffir-Simpson, s’apprête à frapper le nord des Philippines, ce mercredi 19 octobre. Ce typhon risque d’affecter des milliers de personnes, d’affecter 266 municipalités et 7 provinces, et d’entrainer des dégâts considérables :

Le typhon pourrait provoquer de sérieuses inondations et des glissements de terrain, et affecter considérablement les récoltes agricoles, qui devaient commencer dans quelques semaines. Le Nord des Philippines vit de son agriculture, la destruction des plantations serait donc une catastrophe pour les populations locales.

De plus, ce typhon risque de renforcer la vulnérabilité des habitants, qui viennent de subir le passage du typhon Sarika ce samedi 15 octobre. Plus de 8000 personnes ont été affectées

Laura Giani, responsable du desk Asie pour Handicap International

 

Handicap International se rendra jeudi 20 octobre dans la province de Luzon, avec d’autres ONG, afin d’être prête à évaluer l’ampleur des dégâts suite au passage du typhon et à envisager une intervention éventuelle.

Handicap International intervient régulièrement auprès des populations affectées par les catastrophes naturelles aux Philippines. L’association est notamment présente au côté des communautés et des autorités locales afin de mener des actions de préparation aux risques de catastrophes naturelles, et de s’assurer que les populations vulnérables, et notamment les personnes handicapées, soient prises en compte.

Depuis 15 jours, des équipes d’urgence sont mobilisées en Haïti suite au passage d’un ouragan sur ce pays parmi les plus pauvres du monde. L’association avait également mené une intervention majeure suite au passage du typhon Haiyan en novembre 2013, qui a affecté plus de 14 millions de personnes et fait perdre la vie à plus de 6 000 personnes.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.

 

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante
© T. Nicholson / HI
Mines et autres armes Urgence

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.