Goto main content

Une soirée à Ottawa dédiée à la protection des civils dans les conflits armés

Mines et autres armes Urgence
International

Le lundi 4 décembre, Humanité & Inclusion Canada, en collaboration avec la Fondation des mines terrestres du Canada et Mines Action Canada, a rendu hommage aux victimes des bombardements en zones peuplées au Musée canadien de la guerre, à Ottawa.

De gauche à droite : Pierre Léonard, président du conseil d’administration d’Humanité & Inclusion Canada; Anne Delorme, directrice générale d’Humanité & Inclusion Canada; Nisreen Mustafa, réfugiée syrienne; Erin Hunt, directrice générale de Mines Action Canada; l’honorable Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères du Canada; Nujeen Mustafa, réfugiée syrienne; Peter MacKay, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien ministre de la Défense nationale du Canada; Jennifer Welsh, titulaire de la Chaire de recherche Canada 150 sur la gouvernance mondiale et la sécurité à l'Université McGill et directrice du Centre d’études sur la paix et la sécurité internationale; Yuliya Kovaliv, ambassadrice de l’Ukraine au Canada; Lloyd Axworthy, ancien ministre des Affaires étrangères du Canada, membre du conseil d'administration de la Fondation des mines terrestres du Canada; et Dymphna Keogh, chef de mission adjoint auprès de l'ambassade d'Irlande au Canada.

De gauche à droite : Pierre Léonard, président du conseil d’administration d’Humanité & Inclusion Canada; Anne Delorme, directrice générale d’Humanité & Inclusion Canada; Nisreen Mustafa, réfugiée syrienne; Erin Hunt, directrice générale de Mines Action Canada; l’honorable Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères du Canada; Nujeen Mustafa, réfugiée syrienne; Peter MacKay, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien ministre de la Défense nationale du Canada; Jennifer Welsh, titulaire de la Chaire de recherche Canada 150 sur la gouvernance mondiale et la sécurité à l'Université McGill et directrice du Centre d’études sur la paix et la sécurité internationale; Yuliya Kovaliv, ambassadrice de l’Ukraine au Canada; Lloyd Axworthy, ancien ministre des Affaires étrangères du Canada, membre du conseil d'administration de la Fondation des mines terrestres du Canada; et Dymphna Keogh, chef de mission adjoint auprès de l'ambassade d'Irlande au Canada. | © Jennifer Bernard/HI

Une cérémonie s’est déroulée en présence de l’honorable Ahmed Hussen, ministre du Développement international, de l’honorable Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères, de son Excellence Yuliya Kovaliv, ambassadrice de l’Ukraine au Canada, d’invités spéciaux, de partenaires du milieu humanitaire, de représentants du corps diplomatique et de familles de victimes touchées par les conflits armés. Tous se sont rassemblés autour du Monument au civil inconnu, un symbole éphémère inspiré de la Tombe du Soldat inconnu pour honorer les milliers d’hommes, de femmes et d’enfants injustement décédés et blessés par des armes explosives.

 © Jennifer Bernard/HI

« Ce monument devrait servir de rappel important de la nécessité d'un respect strict et universel du droit international humanitaire, a déclaré Anne Delorme, directrice générale d’Humanité & Inclusion Canada. Notre organisation a vu de ses propres yeux les conséquences humanitaires de l'utilisation d'armes explosives. La cérémonie a été une démonstration émouvante de notre engagement collectif à soutenir ceux qui souffrent, et j'espère qu'elle pourra contribuer à stimuler des actions concrètes en faveur de la protection des civils. »

La cérémonie a été marquée par des discours et le témoignage poignant de Nujeen Mustafa, une jeune réfugiée syrienne qui, à 16 ans, a dû fuir avec sa famille les bombardements d’Alep et traversé 6 000 kilomètres de la Syrie jusqu’en Allemagne en fauteuil roulant. Les personnes présentes ont, par la suite, observé une minute de silence en hommage aux victimes et déposé des fleurs sur le monument.

L'honorable Mélanie Joly s'avance vers le monument pour déposer les fleurs.

L'honorable Mélanie Joly s'avance vers le monument pour déposer les fleurs. © Jennifer Bernard / HI

« Aujourd’hui, plus que jamais, le leadership du Canada est nécessaire pour assurer la protection des civils dans les situations de conflit armé, a déclaré l’honorable Mélanie Joly. Je crois que le fait de participer à des conversations significatives contribue directement à notre engagement à relever les défis en matière de protection. Le Canada est fier de soutenir des organisations comme Humanité & Inclusion Canada, dont le travail est essentiel pour protéger et améliorer la vie des personnes les plus vulnérables. »

La soirée s’est poursuivie avec un panel sur l’évolution du leadership canadien en matière de protection des civils du traité d’Ottawa interdisant les mines antipersonnel jusqu’à aujourd’hui. Le panel était composé de Lloyd Axworthy et Peter MacKay, ministres des Affaires étrangères et de la Défense nationale au cours des 30 dernières années; Jennifer Welsh, titulaire de la chaire de recherche Canada 150 sur la gouvernance mondiale et la sécurité à l’Université McGill; Nujeen Mustafa, aujourd’hui, défenseuse des droits des personnes réfugiées et en situation de handicap. Ceux-ci ont pu échanger sur les enjeux et défis actuels, les expériences passées ainsi que les approches politiques envisageables en vue de mettre un terme aux violences à l’endroit des victimes de bombardements et de pilonnages, dont 90 % représentent des civils.

Anne Delorme et les panélistes invités en pleine discussion. 

Anne Delorme et les panélistes invités en pleine discussion. © Jennifer Bernard/HI

Cet événement est plus que jamais pertinent dans un contexte actuel d’escalade de conflits qui se déroulent de plus en plus dans les zones urbaines. Plus de 14 900 civils ont été tués ou blessés par la violence explosive dans le monde entre janvier et septembre 2023, selon les rapports mensuels d’Action on Armed Violence (AOAV). Plus de 4 100 incidents impliquant des armes explosives se sont produits dans le monde, indique AOAV. Ces chiffres très élevés sont dus à l’invasion de l’Ukraine par la Russie et à l’utilisation croissante d’armes explosives dans les conflits, notamment au Myanmar, en Somalie et en Syrie. Depuis le 7 octobre dernier, la bande de Gaza est devenue le terrain d’affrontements entre Israël et le Hamas causant plus de 11 900 personnes tuées et plus de 31 400 blessés dans les deux camps.

Le Canada et 82 autres États ont adopté, il y a un an, à la conférence internationale à Dublin, une déclaration internationale visant à protéger les civils contre les bombardements et les pilonnages en zones peuplées en adoptant une déclaration. Ils se sont engagés à la mettre en œuvre pour que cesse l’utilisation d’armes destructrices dans les villes et autres lieux de vie.

Humanité & Inclusion Canada et ses partenaires, la Fondation des mines terrestres du Canada et Mines Action Canada, appellent le gouvernement canadien à poursuivre son rôle de chef de file dans le maintien de la paix et de la sécurité, et à fournir une assistance aux civils touchés par les conflits à travers le monde.

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Noor, marcher pour réapprendre à vivre
© A. Rahhal / HI
Réadaptation Urgence

Noor, marcher pour réapprendre à vivre

Noor, 3 ans, fait partie des survivants du séisme qui a frappé la Turquie et le Nord-Ouest syrien en février 2023. Humanité & Inclusion accompagne cette petite fille pleine de vie sur le chemin de la résilience.

« Nous avons besoin de deux fois plus de fournitures »
HI
Réadaptation Santé Urgence

« Nous avons besoin de deux fois plus de fournitures »

L’infirmière Wala soigne les personnes chez elles et dans les camps de déplacés. Elle parle de sa vie, de son travail et de la situation à Gaza.

7 choses à savoir sur le conflit au Soudan
© M. Degue Mohassingar / HI
Prévention Urgence

7 choses à savoir sur le conflit au Soudan

Le 15 avril 2023 un conflit armé a éclaté au Soudan. Dès le mois de mai 2023, Humanité & Inclusion s'est mobilisée à l'Est du Tchad pour soutenir et prendre en charge les réfugiés soudanais fuyant la violence.