Goto main content

42 300 réfugiés soudanais en Égypte : les besoins humanitaires augmentent considérablement

Urgence
Egypte

300 000 Soudanais devraient traverser la frontière et auront besoin d'aide humanitaire. HI est prête à aider les réfugiés et les communautés d'accueil.

une enfant soudanaise de la communauté d'accueil en Égypte participe lors d’une séance visant à développer la capacité d'attention et la coordination œil-main, organisée dans le cadre du projet Khotwat de HI pour la détection et l'intervention précoces.

Une enfant soudanaise de la communauté d'accueil en Égypte participe lors d’une séance visant à développer la capacité d'attention et la coordination œil-main, organisée dans le cadre du projet Khotwat de HI pour la détection et l'intervention précoces. | © Noha.K / HI

Egypte : première destination des réfugiés soudanais

L'Égypte est devenue la principale destination des personnes fuyant le conflit qui a éclaté au Soudan le 15 avril, avec 42 300 arrivées à ce jour et possiblement 300 000 réfugiés au cours des six prochains mois. Les réfugiés soudanais arrivent en Égypte après un voyage périlleux sur les routes du désert et une longue attente à la frontière, de plusieurs jours. Ils ont un besoin urgent de nourriture, d'eau, d'abris, d'articles de première nécessité, de soins et de soutien psychosocial.

HI a suivi l'arrivée de nouveaux réfugiés du Soudan au cours des deux dernières semaines et se prépare maintenant à lancer une intervention d'urgence avec certains partenaires locaux afin de répondre à leurs besoins fondamentaux urgents et de soutenir les membres les plus vulnérables de leurs communautés d'accueil. Nous estimons que 25 % des réfugiés soudanais souffrent d'un handicap. Il est donc essentiel que la réponse humanitaire soit inclusive.

« La plupart des réfugiés soudanais se trouvent à Assouan, la principale ville d'Égypte une fois la frontière franchie, et dans ses environs. Ce sont principalement des personnes âgées, des femmes et des enfants. Nous commençons à voir des gens s'installer dans la rue et à occuper des bâtiments scolaires, car les logements abordables et disponibles se font rares. La pression sur la communauté d'accueil s'accroît, entraînant une hausse des prix et une pression sur les services. La situation est préoccupante et l'aide humanitaire doit être organisée rapidement. »

Caroline Dauber, responsable pays en Egypte


Le nombre de réfugiés à la frontière augmente. Ils n'ont accès ni à la nourriture, ni à l'eau, ni à des installations sanitaires. Actuellement, seul le Croissant Rouge égyptien intervient. C'est dans cette zone que les besoins sont les plus urgents.

À Assouan, les gens ont également besoin de nourriture, d'eau, d'assistance médicale et d'abris. Nous observons de plus en plus de personnes traumatisées. Elles ont vécu les combats, ont perdu des membres de leur famille au cours de leur voyage et souffrent d'anxiété et de stress.

Comment HI peut agir

À Assouan et dans la région du Grand Caire, nous pouvons proposer des activités en partenariat avec des organisations locales :

  • Un soutien financier et technique pour compléter l'assistance médicale fournie par nos partenaires ;
  • Des services de réhabilitation et de soutien psychosocial ;
  • Une aide en espèces.

Comme nous observons qu'entre 20 et 25 % des réfugiés sont handicapés, nous proposons de conseiller et de former les organisations humanitaires pour mieux inclure les personnes handicapées dans leur réponse d'urgence - une activité vers la communauté humanitaire que HI propose presque systématiquement dans les situations d'urgence et qui est appréciée.

Nos objectifs :

  • Répondre aux besoins immédiats en matière de soins de santé de 4 300 femmes, enfants, personnes âgées, personnes handicapées et hommes.
  • Répondre aux besoins de base immédiats de 1 400 ménages nouvellement arrivés en Égypte,
  • Veiller à ce que le plan d'intervention d'urgence inter-agences réponde aux besoins des personnes handicapées qui se déplacent.

Le budget envisagé est de 2 935 109 $.

Notre expérience avec les réfugiés soudanais

HI en Egypte aide les réfugiés (y compris ceux du Soudan), les migrants et les communautés d'accueil depuis des années à travers les projets suivants :

  • Réponse COVID avec le "programme B-Safe" qui cible les Égyptiens vulnérables, ainsi que les réfugiés et les migrants dans la région du Grand Caire, avec une aide alimentaire et financière, et un soutien à la reprise d’une activité professionnelle.
  • Détection précoce du handicap ou d’un retard de développement et intervention précoce auprès des enfants égyptiens, réfugiés et migrants dans la région du Grand Caire : détecter le risque de retard de développement ou de handicap chez un enfant, l'orienter vers une consultation et des services pédiatriques, et lui fournir des programmes de stimulation cognitive : Entre 2019 et 2022, nous avons diagnostiqué des retards de développement ou des handicaps chez 1 200 enfants qui ont bénéficié d'interventions précoces.
  • Soutien psychosocial aux mères (pour la plupart divorcées ou seules) ayant un enfant handicapé pour faire valoir leurs droits.

HI en Égypte a récemment lancé un nouveau projet qui viendra compléter les activités mentionnées ci-dessus :

  • Accès à l'éducation et à la protection pour les enfants égyptiens, réfugiés et migrants
  • Renforcement du soutien économique aux mères.

La crise au Soudan

Le 15 avril 2023, des affrontements armés ont soudainement éclaté entre les Forces armées soudanaises (SAF) et les Forces de soutien rapide (RSF), en raison de luttes de pouvoir entre leurs commandants. Depuis, les affrontements se sont transformés en conflit généralisé dans plusieurs villes, plongeant le pays dans le chaos.

Des centaines de personnes ont été tuées et des milliers d'autres blessées, avec de nouvelles victimes chaque jour. Les Nations unies estiment que plus de 100 000 réfugiés ont déjà fui vers les pays voisins et que 800 000 personnes pourraient fuir le Soudan dans les semaines à venir.

 

Nos actions par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »
© Shumon Ahmed/HI
Droits Réadaptation Santé Urgence

Journée mondiale des réfugiés : « Nous ne pouvons pas oublier les Rohingyas ! »

Aujourd'hui, Cox's Bazar abrite près d'un million de réfugiés Rohingyas. 12% de ces apatrides sont des personnes handicapées.

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah
© HI
Droits Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Gaza : Destruction de l’entrepôt de Humanité & Inclusion à Rafah

Humanité & Inclusion condamne fermement la destruction par l'armée israélienne de son entrepôt à Rafah et de tout le matériel humanitaire qu'il contenait.

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Risque d'effondrement de l'aide humanitaire à Gaza

Les nouveaux points de passage et le "quai flottant" sont des changements cosmétiques. L'accès humanitaire s’effondre à Gaza, avertissent les agences d'aide.

 

Jérusalem, 28 mai 2024 – Alors que les attaques israéliennes s'intensifient sur Rafah, l’acheminement de l'aide à Gaza, qui reste imprévisible, a pu donner l’impression d’une amélioration mais la réponse humanitaire est en réalité sur le point de s'effondrer, avertissent 20 agences d'aide. Les dernières attaques israéliennes sur un camp de déplacés près des installations d'aide de l'ONU à Rafah auraient tué des dizaines de personnes, dont des enfants, et en auraient blessé beaucoup d'autres. La capacité d'intervention des ONG et des équipes médicales s'est effondrée, les solutions temporaires comme un "quai flottant" et de nouveaux points de passage n'ayant que peu d'impact.